En grève depuis une semaine, les journalistes d'I-Télé, ont reçu un "soutien de poids" en la personne de #Cyril Hanouna, rapporte le Parisien. Depuis lundi dernier, les salariés d'I-Télé protestent contre la venue de Jean-Marc Morandini (mis en examen pour corruption de mineur) sur la chaîne d'info en continu. Samedi soir, Cyril Hanouna leur a apporté son soutien, en se rendant dans les locaux de la chaîne, explique Le Parisien qui cite un reporter d'I-Télé : "Cyril Hanouna s'est rendu dans nos locaux. Il nous a dit qu'il nous aimait et que si il pouvait faire quelque chose pour nous, il nous aiderait".

Cyril Hanouna, "le Bolo-employé de l'année"

Jusque ce samedi, le présentateur de "Touche pas à mon poste" sur C8, s'était montré très discret sur le désaccord en cours entre la chaîne du groupe Canal et son propriétaire Vincent Bolloré. En conflit avec Stéphane Guillon depuis qu'il a dévoilé son salaire dans #TPMP, le chroniqueur de l'émission "Salut les terriens"  avait donné rendez vous à Cyril Hanouna lors du rassemblement en faveur des salariés d'I-Télé, mais "Baba" ne s'était pas déplacé.

Publicité
Publicité

L'animateur de TPMP s'était même vu qualifié de "Bolo-employé de l'année" : "Tu es irréprochable, très corporate, tu défends Morandini sur C8. Tu es le Bolo-employé de l'année", avait raillé Stéphane Guillon dans une courte vidéo postée sur son compte Twitter.

Des bureaux déménagés sur un mal-entendu, avant la visite de Cyril Hanouna

Selon Libération, les salariés d'I-Télé ont eu la désagréable surprise d'apprendre que leur bureaux et effets personnels ont été jetés à la poubelle samedi matin. Vincent Bolloré, entend regrouper les activités d'informations de son groupe médias dans les mêmes locaux. Pour faire de la place aux journalistes de son journal gratuit "Direct Matin", certains postes de travail des salariés d'I-télé ont été déménagés.Malheureusement, selon la direction du groupe, "les déménageurs se sont trompés" et de reconnaître "un déménagement un peu précipité" puisque "les gens qui devront bouger, seront informés à partir de lundi" écrit Libération.

Publicité

#Morandini