#Russell Crowe ne s’aventurera probablement plus à inviter #Azealia Banks à l’une de ses réceptions. En effet, pendant qu’il recevait une dizaine de personnes à un dîner au calme en Californie, l’acteur du film Robin des Bois a été témoin de la rage de la jeune rappeuse. Tout avait pourtant l’air d’aller à merveille dans la suite de l’hôtel de Beverly Hills où se déroulait la soirée. Les boissons et les plats étaient servis aux convives dans une atmosphère festive. Crowe a souhaité mettre un peu plus d’ambiance dans cette réception qui se déroulait parfaitement, en mettant un peu de musique. Ses choix musicaux n’ont pas été du goût de tout le monde… Selon TMZ, Azealia a commencé par critiquer et se moquer ouvertement de la musique choisie par son hôte.

Publicité
Publicité

Un autre invité a tenté de faire retomber la pression en prenant la défense de la star de Gladiator. Cette prise de position n’a pas manqué de contrarier la rappeuse de 25 ans, la poussant à rétorquer : « Vous voulez que je brise mon verre, que je vous l’enfonce dans la gorge, pour que le sang gicle partout comme dans un véritable Tarantino ! » Après avoir proféré des menaces à l’assemblée, Banks a enchaîné avec une flopée d’injures à l’égard des convives, visiblement très embarrassés.

La crise d’Azealia Banks rapidement contrôlée

Russell Crowe a su conserver son calme durant cet effroyable et désagréable incident. Il s’est d’ailleurs porté volontaire pour maîtriser la jeune femme en la saisissant par le bras, et l’escorter vers la sortie. Celle-ci était réellement en train d’essayer de casser son verre afin de mettre son avertissement à exécution.

Publicité

Le service de sécurité a ensuite pris la relève. Souhaitant tant bien que mal de plaider sa propre cause, Azealia Banks a relaté sa version de l’histoire sur sa page Facebook : elle prétend avoir été étranglée puis insultée. Sa version des faits a rapidement été démentie, quand certains des invités présents à la soirée ont confirmé la version de Russell Crowe. Le statut de la rappeuse a, par la suite, été retiré. #Facebook