Virtual Revolution : #Interview de son réalisateur. Ne manquez pas la seconde et la troisième partie de l'interview !

 

C’est un film français, mais la bande annonce est en anglais. Est-ce vraiment un film français ?

Administrativement, il est américain, car ma société de production est californienne. Mais le film a été tourné intégralement en France, à Paris et en région parisienne. Et 95 % de l'équipe technique, dont moi, est française. Et une partie notable du cast.

Il est vrai que le film a été tourné en anglais pour pas mal de raisons. L’une d’elle est commerciale. L’idée est de pouvoir le diffuser à l’international.

Publicité
Publicité

A côté de ça, je vis à Los Angeles et j’adore l’anglais. Je trouve que paradoxalement, le jeu d’acteur en anglais permet souvent d’aller plus loin. Autant je trouve qu'il serait intéressant qu'un film se passant au 18e siècle soit tourné en français, autant dans la majorité des cas, je trouve que l’anglais est plus efficace.

 

Pour quels raisons l’anglais passe mieux ?

Le charisme d’un acteur va dépendre énormément de sa voix. Quand nous parlons anglais, nous parlons automatiquement une demi-octave en dessous par rapport au français. Pour certains acteurs anglophones, la voix serait impossible en français tellement elle est grave. Et naturellement, cela donne plus de charisme. Par exemple dans la série Terminator : Les chroniques de Sarah Connor, il fallait trouver un John Connor de 18/20 ans.

Publicité

Ce fut compliqué car il fallait trouver quelqu’un qui soit un adolescent mais à la fois trouver quelqu’un qui soit crédible comme futur chef de la rébellion. Donc à la fois adolescent, mais avec du charisme. L'acteur dans la série est parfait. Mais ce qui est amusant, c’est que dans la série, nous l’entendons toujours avec une voix « dans le souffle », qui lui donne une vraie présence. Mais quand on regarde le bêtisier de la saison 2, on se rend compte que la voix de l’acteur est en vrai totalement différente et beaucoup plus aiguë.

Pour en revenir à l'anglais, cela donne en plus un rythme, et permet de dire aussi les choses plus rapidement qu’en français : moins de mots, moins de syllabes pour une meilleure efficacité.

 

Vous avez débuté en tant que musicien, et vous avez fait pas mal de bande annonce de film. Y-a-t-il un lien avec votre sensibilité à la musique ?

Je ne pense pas. Je suis juste sensible au jeu d’acteur en général, et c’est vrai que même si ça m’arrive parfois d’être marqué par des acteurs qui parlent français, je suis, la plupart du temps, marqué par des acteurs jouant en anglais.

Publicité

Ainsi, la totalité de mes projets est en anglais.

 

Même si le film est en anglais, y-a-t-il des acteurs français ?

II y a beaucoup d’acteurs français dans le film. L’acteur principal Mike Dopud est un acteur hollywoodien Canadien. II a notamment joué dans 300, X-men, Arrow,… Jane Badler (Dina), qui jouait dans la série V, est américaine. Les autres acteurs sont des résidents parisiens, ils ne sont pas forcément français à la base, mais ils restent des acteurs francophones. Maximilien Poullein (Morel) est français, Petra Slander (Kate) est suédoise… Une des restrictions du casting était d’avoir des acteurs bilingues, restriction difficile car cela ne nous laissait pas beaucoup le choix. Nous recherchions essentiellement des français bilingues sans accent, ou avec un léger accent français difficilement reconnaissable.

 

Vous êtes français mais producteur américain. Est-ce que les raisons de ce choix ont été budgétaires ?

Absolument pas. Le financement a été intégralement personnel. Ma société se trouve effectivement aux États-Unis. De facto, le film est une production américaine. Mais il n’en reste pas moins français dans les faits.

 

Virtual Revolution : Ne manquez pas le reste de l'interview !

 

  #Films #Cinéma