L’annonce des films et de la série #Dragon Ball Super, c’était un peu comme ouvrir un sarcophage interdit qui dormait des années. Des fans hurlent au scandale, qu’il fallait laisser cette série comme un excellent souvenir, d’autres sautent de joie face à la résurrection de leur licence préférée. Mais la plupart des gens s’accordent pour dire que Dragon Ball Super doit être la fin définitive de la série, après sa réalisation très mitigée. Et bien il semblerait que la licence phare du Jump est encore très loin d’atteindre la fin de son exploitation.

La Dragon Room, un département de la Shueisha spécialement consacré à Dragon Ball

L’information a d’abord été relayée sur le site japonais Mantan Web.

Publicité
Publicité

Elle nous parle de la Shueisha, l’éditeur japonais du JUMP et V-JUMP (Magazine du manga DBS) notamment, où sont diffusés une grande partie des Shonens connus (One Piece, Naruto, Bleach, Toriko, Gintama…). Ainsi que de sa dernière idée, la création d’un nouveau département en son sein, la Dragon Room ! Cette division est axée intégralement sur notre licence préférée. Son objectif est la création et réalisation d’idées originales et intéressantes sur tous les projets liés à la série. La Dragon Room est dirigée par Akio Iyoku l’éditeur en chef du V-Jump. On parle beaucoup de la surexploitation des licences, comme Shingeki no Kyojin par exemple, qui tendent à dénaturer l’oeuvre auprès des fans, noyés dans une marée médiatique. Le même avenir attendrait-il la licence Dragon Ball 20 ans après sa fin ? Même si concrètement ce n’est pas non plus nouveau, il suffit de voir Dragon Ball Heroes qui va jusqu’à proposer un Broly Super Saiyan 4.

La série s’arrêtera-t-elle à la disparition de Masako Nozawa?

Une question quelque peu pessimiste mais qu’on est en droit de se poser.

Publicité

Masako Nozawa, la Seiyuu/Comédienne de Goku, qui va fêter ses 80 ans la semaine prochaine, nous offre ses talents depuis de nombreuses à travers sa mythique interprétation du personnage. Elle n’a jamais failli à la tâche, peu importe que ce soit dans les séries, films ou même jeux, elle a toujours répondu à l’appel. Certains fans ont cependant remarqué une performance vocale légèrement affaiblie entre Dragon Ball Kai et l’original. On peut ainsi se demander combien de temps Masako Nozawa va pouvoir reprendre son rôle de Goku. Et une fois qu’elle souhaitera l’abandonner, que deviendra l’avenir de la franchise sans sa figure de proue ? Car il faut bien l’avouer, lui trouver une remplaçante semble quasiment impossible. En France, on peut se poser la même question concernant Philippe Ariotti le doubleur de Freezer, Piccolo et Babidi qui vient de fêter ses 75 ans. Il reviendra cependant en pleine forme dans la VF de Dragon Ball Super ! Masako Nozawa répond pour l’instant toujours présente, notamment dans Dragon Ball Super avec sa magnifique interprétation de Goku Black ! (Et “Goku” de DBS…) #Japon #Anime