Nous reviendrons sur la fin du chapitre dans la deuxième partie de la review et allons donc commencer par la seconde partie du chapitre, le combat entre Grey et Natsu. A noter cependant qu’effectivement la première partie du chapitre accentue le ressenti d’incompréhension à la lecture de la seconde partie, un effet certainement voulu par Mashima et qui aura pour conséquence de donner plus d’impact à son final de chapitre.

Natsu et Grey ont clairement ressenti le Fairy Law et pour citer Nastu dans l’arc Phantom Lord: “Cette magie, c’est celle du vieux !” Ainsi leur réaction la semaine passée ne laisse pas de place au doute, les deux personnages ont ressenti et compris ce qu’il était en train de se passer. Cependant même en sachant qu’il ne sont pas au courant du contrecoup de cette magie et donc ne se doute pas de la mort de leur Maître, ils préfèrent ignorer la situation singulière et poursuivre leur combat sans sens.

Publicité
Publicité

C’est assez dur à vivre moralement mais pas vraiment pour les yeux puisque Mashima nous gratifie là d’une qualité de dessin exceptionnelle, extrêmement dynamique et brutale mais pourtant très claire et lisible !

On sent que les personnages sont du même niveau et qu’ils se donnent tous deux à fond (Même si on se demande toujours pourquoi…). Plus on voit le combat avancer, gagner en intensité et en haine, plus on se dit qu’il faut que ces personnages réalisent que le vieil homme comptant tant pour eux vient de décéder et qu’il faut stopper cette hérésie ! Et alors que tout semble perdu et que les personnages sont voués à se battre jusqu’à la fin… Erza intervient. Ignorant la douleur ressentie, elle bloque l’assaut vengeur des deux personnages. Un de ses bras se craquèle sous le froid, l’autre est calciné, mais cela n’a pas d’importance pour elle.

Publicité

En pleurs elle regardent les deux combattants leur demandant ce qu’il sont en train de faire. Voir Erza dans cet état semble enfin être le choc nécessaire à Natsu et Grey pour arrêter leur combat fratricide. Natsu semble également avoir recouvré ses esprits.

La douleur partagée des membres de Fairy Tail…

Face à la mort de Makarov, Erza et Mavis pleurent, impuissantes. Mavis se rappelle la naissance du Maître de #Fairy Tail, de comment elle lui a donné son nom. Sous le poids des émotions, la jeune fille finit par se laisser tomber au sol en larmes. Sous le regard impuissant et embrumé par la tristesse des autres membres de la guilde.

C’est à ce moment qu’une robuste main se pose sur l’épaule du premier Maître. Il s’agit du petit fils de Makarov, Luxus, qui la réconforte et lui dit d’avancer. Retenant sa tristesse il lui dit que c’est également ce que voudrait son grand père. Erza s’incline une dernière fois devant celui qu’elle considérait comme son père, le remerciant de l’avoir pris sous son aile.

Publicité

Pendant ce temps comme une reconnaissance à titre posthume, Zeleph félicite le vieil homme de son exploit.

C’est aussi l’occasion d’apprendre qu’il n’y a eu aucune perte dans les Spriggans restant et que 20%-30% de l’armée a aussi résisté au Fairy Law ! Comment est-ce possible? A cause de la portée du sort? Ou de la puissance des Spriggans?

Tout cela sera à découvrir dans le prochain chapitre: “Voix.” N’hésitez pas également à suivre mes reviews de Nanatsu no Taizai et Dragon Ball Super ! #Manga #Japon