#Morandini est depuis l'été une véritable patate chaude que, finalement, I-Télé avait accepté d'accueillir. Sans penser, sans doute, que le "boulet" était si lourd à porter, d'autant que ses affaires semblent loin d'être terminées. Les téléspectateurs n’ont pas forcément compris ce qu’il se passait  aujourd’hui, mais ils se sont aperçus que « leur » chaîne d’informations était devenue une chaîne de reportages. Plutôt de qualité certes. 

La rédaction d'I-Télé ne veut pas de Morandini et "pleure" son directeur adjoint !

Les journalistes d’I-Télé ont en effet voté la grève pour protester contre l’arrivée de Jean-Marc Morandini, l’animateur pris dans une salle affaire de mœurs, lui qui présentait notamment… « Crimes » sur NRJ 12. S’ils étaient avérés, les faits seraient très graves puisqu’il s’agit de « corruption de mineurs » et « corruption de mineurs aggravée ».

Publicité
Publicité

Ce lundi 17 octobre et alors qu’il devait donc débuter à 18 heures dans « Morandini live , les Inrocks publient un nouveau témoignage. Un nouveau casting, mais en 2000 cette fois, et une nouvelle victime, un jeune homme de 18 ans. 

Selon le magazine, celui-ci s’est présenté pour un casting mené par le seul Jean-Marc Morandini qui, dans les locaux de la radio MFM, lui « aurait demandé de se masturber, avant de lui demander de lui faire une fellation. Celui-ci se serait exécuté. » C’est le déballage de l’affaire qui aurait amené ce jeune homme à témoigner à son tour. Celui qui a déjà été placé en garde à vue et qui a été mis en examen pourrait perdre pas mal d’« amis ». Homme de réseaux, il n’hésitait pas à flinguer de tous les côtés. Son carnet d’adresses lui est-il monté à la tête ? N’avait-il pas compris que nombre de ses amitiés étaient obligées, car il incarnait le journaliste des #Médias et du business. 

Morandini et les "amis" virtuels

Aujourd’hui, on ne voit pas grand monde venir à son secours.

Publicité

Il faut dire que les faits sont choquants. Dans la journée d’aujourd’hui une rumeur circulait toutefois, la rédaction d’I-Télé souhaitant être au rendez-vous pour la première de Morandini. On voyait mal toutefois l’animateur se présenter sous une haie d’injures des membres de la rédaction. Par contre,  c’est Alexandre Ifi, directeur adjoint de la rédaction qui avait droit aux applaudissements et même à des pleurs après avoir annoncé, en assemblée, son départ

Si l’on ne peut pas reprocher à la chaîne d’avoir tendu la main à un journaliste en difficulté, l’arrivée de Morandini commence à provoquer nombre de dégâts collatéraux. On se demande surtout si c’est fini ! #I-Télé