Alors qu’on découvrait hier des spoilers sur le chapitre 17 du #Manga #Dragon Ball Super de Toyotaro et Akira Toriyama, l’intégralité du chapitre ainsi que des traductions ont été diffusés ! Si je ne reviendrais pas sur la partie de Mario Kart de nos héros, on va maintenant s’attarder sur le reste du chapitre montrant encore quelques différences avec l’anime ! La planète Barbarie reprend globalement le même thème que l’anime: montrer le côté barbare et sans pitié de ces êtres humanoïde sous-développés, appliquant uniquement la loi du plus fort. Gowasu en profite pour faire un briefing à Zamasu sur la potara ainsi que l’anneau du temps. On apprend alors que cet anneau est très peu utilisé, la dernière fois remonte à 400 ans lorsque que Gowasu suivait sa formation pour devenir Kaioshin.

Publicité
Publicité

Il est dit également que le premier anneau vert est le fruit d’une machine à voyager dans le temps créée par un humain de l’univers 12 à la technologie avancée, de même le dernier anneau fût créé récemment, puisque le vieux Kaioshin ne se rappelait pas de son existence. En d’autres terme Toyotaro rappelle ici qu’en étant revenu chercher de l’aide dans le passé pour affronter Black, Trunks a une nouvelle fois créé une timeline ! Les deux Shinjins se rendent 1000 ans dans le futur afin de constater une évolution, Gowasu est content d’apercevoir des maisons et un début de civilisation alors que Zamasu reste sceptique, avant de se rendre compte qu’un massacre était en train de se produire dans ce même village. La différence avec l’anime réside dans un détail, c’est en effet au moment où Gowasu repère un être respecté et plus intelligent, que le Barbarien décide de les attaquer.

Publicité

Avec ce passage Toyotaro insiste sur le fait que en soi Gowasu a raison et que Zamasu s’inscrit dans une démarche de non-compréhension, il s’arrête aux apparences. Autre différence avec l’anime lors de son meurtre, Zamasu ne semble pas le moins du monde perturbé ou ayant un déclic. Il reste de marbre et se délecte de son action comme s’il avait enfin pu accomplir quelque chose qu’il avait toujours voulu. Profondément choqué par les actions de son disciple Gowasu oublie son histoire de Barbarien et ils rentrent chez eux. S’ensuit une discussion soulignant la haine que Zamasu voue aux humains, mais dans le manga le vieux maître n’est pas dupe et semble comprendre que la pensée de son élève est trop profondément ancrée. Une autre différence majeure, c’est l’apprenti Kaioshin qui s'intéresse à Goku en regardant lui-même Godtube, ce à quoi Gowasu réagira en disant “Et bien Zamasu, tu veux quitter l’entraînement et devenir Godtuber?” l’accent sera mise sur l’importance inattendue du tournoi avec même la présence de Zeno. Zamasu s’indigne ainsi de voir un Humain dans un événement divin aussi important et montre un très fort intérêt pour cet humain si particulier.

Publicité

Imaginez un peu que Zamasu aie été impressionné par la performance de Monaka ayant battu Hit en un coup, sans sa fixette sur Goku, aurait-on eu un Black Monaka? Il n’empêche qu’il demande les mêmes informations sur les Super Dragon Balls.

Trunks veut se battre pour son futur et Zeno convoque Goku !

A la différence de l’anime Trunks ne compte pas se reposer sur Goku et son père! C’est même l’exact inverse ! En effet le Saiyan désire fortement se battre aux côtés de ses aînés et c’est Végéta lui même qui lui annonce qu’il ne ferait que les gêner, ce qui énerve Trunks. Devant la réaction de son fils, le prince des Saiyans décide de s'entraîner avec lui le lendemain. Alors que Beerus boit une bière, il discute avec Kaioshin qu’il a convoqué à propos d’un éventuel dieu maléfique qui n’aimerait pas les êtres humains. S’ensuit une scène très drôle ou le seul personnage à qui Shin pense est Kibito qui s’opposait constamment à l’implication d’humains dans le domaine divin. Au final ça revient sur l’anime, Goku est convoqué chez Zeno où il rencontre le grand prêtre ! #Japon