Il s’est passé tellement de choses dans cet épisode que choisir un titre pour l’article fut assez dur, mais comment passer à côté de ce point culminant de l’#Anime #Dragon Ball Super que tout le monde attendait avec impatience ? L’épisode reprend la suite directe de la confrontation entre Black et Végéta qui conserve toujours largement l’avantage. Alors que Black est envoyé valser à l’autre bout de la ville, Zamasu tente de le rejoindre mais se fait arrêter par Goku, bien décidé à mener des un contre un. Après avoir analysé les assauts de Végéta, le faux saiyan considère que ce qui permet au prince de devenir si puissant en aussi peu de temps est la colère. Une rage issue notamment des blessures infligées à son fils et de son honneur bafoué.

Publicité
Publicité

Ainsi Black décide d’utiliser lui aussi sa colère, celle qu’il voue aux humains, ce qu’il se refusait à faire à cause de sa position divine. C’est ainsi qu’il crée la sorte de faux que l’on avait pu apercevoir précédemment et en l’utilisant il crée la brèche dans le ciel. Une brèche dont il ne comprend lui même pas l’existence mais qu’il juge représentant son pouvoir divin ayant atteint des niveaux supérieurs. C’est ce trou dans l’espace temps qui est à l’origine des sortes de clones de Black, on le verra en retrait les bras croisé admirer sa puissance divine sans pour autant la comprendre, pendant que Végéta et Goku l’ayant rejoint, tentent d’affronter les clones qui se régénèrent sans cesse.. Alors que Goku lui demande de l’affronter à la loyale Black explique qu’il ne le fera qu’une fois que tous les êtres leur étant chers auront disparus et ainsi que la colère leur permettra d’atteindre un nouveau niveau, qui permettrait également à Black de progresser encore plus.

Publicité

Trunks utilise le Mafûba sur Zamasu !

Pendant que Goku et Végéta sont occupés, Zamasu vise donc Bulma, Mai et Trunks qui ont fini leur réparation du réceptacle. Bulma décide que l’unique choix est que Trunks apprenne le Mafûba pour sceller lui même le Kaioshin. En effet la machine temporelle n’est pas finie, sinon Trunks voulait encore se cacher dans le passé. Après avoir tenté de déclencher aléatoirement le Mafûba avec des poses, Bulma se rappelle que Piccolo qui s’était fait ignoré avait réalisé une vidéo(Futur Godtuber?) du processus. Pendant que Trunks essaie de l’assimiler, Bulma promet de gagner du temps. Une grand surprise qui se soldera finalement par une bête tentative de séduction qui n’aura comme effet que d’énerver encore plus le Dieu. Quand Trunks arrive sur la scène, Zamasu tient Bulma, inconsciente, ce qui lui rappelle sa mère du futur tuée par Black. Content de voir Trunks énervé, Zamasu jette Bulma sans la tuer, semblant confiant comme à son habitude.

Publicité

C’est alors que Trunks utilise le Mafûba pour sceller le Kaioshin, un grand moment de gloire pour l’humanité avec notamment la participation de Mai. Bulma qui n’a pas vraiment eu le temps de se faire blesser se relève et indique qu’il faut appliquer le sceau papier pour finaliser le Mafûba. Et là, c’est le drame. Il a été oublié à la Kame House ! On assiste ainsi à une scène très cocasse ou les trois personnages tenteront de contenir Zamasu dans l’urne, qui finira pas s’échapper. Toujours sous le choc, le dieu commence à réaliser qu’en leur laissant trop de temps les humains peuvent trouver des moyens de les vaincre et commence à les craindre.

Fusion Potara: Black et Zamasu s’unissent !

Black, inquiet par la fluctuation du Ki de Zamasu, le rejoint. Ensemble ils décident que le temps est venu. Zamasu change sa Potara d’oreille et les deux personnages sont soudainement attirés l’un à l’autre avant de tourbillonner et de briller de mille feux. La lumière se dissipe peu à peu révélant un être s’appelant lui même Dieu Ultime, Zamasu. La fusion nouvellement né est ainsi comme je le pensais une sorte de Zamasu complet gardant son nom et étant doublé par la voix de Zamasu, Miki Shinichiro !

Vivement l'épisode 65, retrouvez l'analyse de la preview bientôt ! @DBSBlastingNews #Japon