Une série centrée sur le pape

Une série centrée sur le pape, ça n’avait encore jamais été fait. Celle-ci, constituée pour sa première saison de 10 épisodes d’environ 52 minutes, est écrite par le cinéaste italien Paolo #sorrentino. Le concept est à la fois simple, et novateur : suivre le début du règne de Pie XIII au sein du Vatican, un jeune pape incarné par #Jude Law à la personnalité complexe et ambigüe. Un personnage bien différend du pape François, dont certains de ses propos ont par ailleurs défrayés la chronique.

Mérite-t-elle le détour ?

La série mérite-t-elle le détour ? Parmi le raz-de-marée des séries déferlant sur le petit écran, les séries ne peuvent plus se regarder par défaut ; chacun pouvant trouver son bonheur.

Publicité
Publicité

La question est donc plus que légitime. Hormis le caractère atypique de la série en raison du thème abordé, voici nos 5 raisons :

Le rythme : La saison se regarde facilement, et on en redemande. Plus qu’une simple saison, on peut parler d’un long film

La mise en scène : outre ces plans magnifiques, ses décors somptueux, et une belle image, la patte « Sorrentino » se sent, et est agréable, nous immerge totalement son œuvre

Jude Law : un acteur de classe mondial en tête d’affiche montre clairement l’ambition de la série. Et Jude Law est à la hauteur de la tache qui lui est assignée. On suit son personnage avec facilité, on l’aime, on le déteste, mais son charisme naturel nous le rend attrayant et il crève l’écran.

L’histoire : Dès son intronisation comme nouveau, Pie n’a cure des règles de bienséance qu’impose son statut.

Publicité

Il se permet par exemple de fumer une cigarette sur cigarette dans l’enceinte du palais pontifical. Rien que ça ! Et c’est jubilatoire. Envers contre tous, même au détriment de l’avis de son conseiller le Cardinal Voiello (Silvio Orlando) et confie une mission de la plus haute importance au fidèle conseiller Cardinal Gutierrez, le pape n’obéit qu’à lui-même, ce qui rend la série intrigante par les possibilités scénaristiques qui s’offrent. Jusqu’où ce pape peut-il aller, et comment le peuple le percevra-t-il sont deux questions qui valent à elles seules de s’épancher sur cette série. #the young pope