La série de Charlie Brooker est une série d'anthologie qui instille à chaque épisode une technologie plus ou moins futuriste et nous effraie par l'utilisation que l'humain peut en faire. Peu de séries ont réussi l’exploit de s’imposer aussi facilement en si peu de temps, surtout par salves de 3 épisodes tous les deux ans, et de plus, chaque épisode est indépendant. Pourtant, le phénomène prend de l’ampleur. #black mirror, série britannique de sept épisodes avant le 21 octobre dernier, nous à délivré sa nouvelle saison rachetée par #Netflix, nous offrant cette fois-ci pas moins de 6 épisodes.

Résumé des épisodes

Voici pour vous le résumé des épisodes :

L’histoire de Nosedive se déroule dans un monde proche du notre où un réseau social permet de déterminer le rang de chacun dans la société.

Publicité
Publicité

Connecté en permanence via un Smartphone et des lentilles, chaque individu peut noter chaque publication ou interaction avec une autre personne, contribuant ainsi à établir la notoriété de l'autre et sa considération par le truchement d'un barème de 0 à 5 étoiles. Les mieux notés ont des privilègiés, tandis que les autres rêvent désespérément d’acquérir leur statut et gagner des points, terrifiés à l’idée d’être mis au ban

L’épisode Playtest nous plonge dans en huis clos au sein d’une histoire aux faux airs de maison hantée, centrée sur un homme qui teste un jeu vidéo révolutionnaire qui puise dans l’esprit du joueur le cauchemar où il sera plongé. Une fin assez sombre, en l'occurrence.

L’épisode Shut up and dance commence par suivre un pauvre adolescent ordinaire, qui décide d'aller visiter un site pornographique sans se douter le moindre instant qu’une personne le filme via son ordinateur.

Publicité

Obligé d’obéir à un mystérieux maître-chanteur qui le contact par SMS, si l'adolescent ne veut pas que son plaisir solitaire fasse le tour du web, et soit dévoilé publiquement à ses connaissances, il se retrouve coincé et embarqué malgré lui dans un chantage sans fin qui montera en gamme encore et encore. Sans doute la fin la plus effroyable de l’univers de Black Mirror.

Black Mirror nous démontre avec San Junipero qu’une fin douce est possible. L’histoire oscille entre un déroulement dans les rues d’une ville sorti tout droit des années 80, et un monde futuriste proche. La timide Yorkie erre ainsi jusqu’à se retrouver dans un club branché. Le hasard la pousse à rencontrer Kelly. Une rencontre qui va bouleverser leurs vies au-delà de tout ce que le décor laisser présager.

L’épisode Men against fire démarre dans une guerre : la Terre est en proie à une invasion de « Cafards » des êtres ayant tout d’un zombie. Un escadron de militaires est alors chargé de nettoyer la région de ses mystérieuses créatures.

Publicité

Le héros, une nouvelle recrue, découvre la réalité du terrain, et se retrouve en contact avec un appareil ennemi qui opère un changement profond en lui qui va lui faire remettre en question tout ce en quoi il croit. 

Hated in the nation est un épisode spécial d’une durée d’1 h 30. Il narre l’enquête policière sur la mort sanglante d’une femme publiquement haïe, dans une société qui aime désigner massivement ses ennemis avec en prime des insectes robotiques tueurs... #Séries TV