La série 'Supergirl' sera diffusée début novembre sur la chaîne Série Club en France. '#Luke Cage', Marvel noir, est une série disponible sur Netflix depuis le 30 septembre 2016. Tous deux adaptés de comics book, leur différence ne s'arrête pas qu'au genre. Supergirl, Kara Zor-El, est la cousine de Kalel, dit Superman. Elle quitte Krypton avant l'explosion de sa planète, au même moment que Superman, afin de protéger et veiller sur ce dernier lorsqu'ils arriveraient sur Terre. Elle est encore une jeune adolescente. La capsule de 'Supergirl' ayant été déviée de sa trajectoire, elle n'atterrit sur la planète des 'terraniens' qu'après avoir passé vingt-quatre ans dans la zone fantôme.

Publicité
Publicité

Le bébé Kalel, qui a bien grandi pendant le sommeil de sa cousine, trouve cette dernière lors de son entrée dans le monde terrestre, et guide Kara vers sa famille adoptive, qui lui apprendra à vivre comme une humaine. 'Luke Cage', de son vrai nom Carl Lucas, a lui aussi sa part de souffrance et surtout de galères. C'est un enfant de Harlem qui commettait des larcins pour vivre, jusqu'à ce que ces écarts de conduite l'amènent en prison. Une fois incarcéré, il fera bien évidemment une mauvaise rencontre possédant un titre de scientifique, et acceptera de servir de cobaye humain. De cette expérience, il en ressort transformé, et acquiert des capacités surhumaines. Tout le contraire de Kara! L'espace terrestre a favorisé l'émergence de ses pouvoirs. A chacun sa route! Donc, ce n'est pas sur leurs trajectoires de vie qu'il faut s'appesantir, mais sur leurs motivations.

Publicité

Kara, alias 'Supergirl' a toujours rêvé d'aider les gens comme son cousin. Mineapolis ayant déjà un héros, un deuxième aurait été superflu. Kara s'installe à l'âge adulte à National City pour y vivre une vie ordinaire, celle de l'assistante timide et maladroite de la directrice d'un grand média. Loin de l'ambition de Supergirl, Luke Cage aspire seulement à vivre sa vie au jour le jour. Harlem n'est cependant pas un lieu où on peut "vivre sa vie" sans souci au quotidien, et quand on veut la justice il faut parfois s'en charger soi-même. Harlem avait besoin d'un héros à l'épreuve des balles, Luke Cage a endossé cette responsabilité.

'Supergirl' : on attend de voir. 'Luke Cage': on demande à revoir.

Rien ne surprend dans l'épisode pilote de 'Supergirl'. Une jeune femme très altruiste, qui fonde sa raison d'être dans le fait de secourir ses semblables. Son rêve est exaucé pour la première fois, le jour où l'avion dans lequel se trouve sa soeur adoptive manque de s'écraser.

Publicité

On assiste alors à cette scène dans laquelle un superhéros bien connu porte l'avion sur son dos pour le poser en douceur. Le monde, et particulièrement National City, découvre ainsi la superhéroïne, désormais en danger, à cause d'une part des humains méfiants (le DEO, agence gouvernementale qui lutte contre les invasions extraterrestres, la surveille de près), et d'autre part de ses ennemis, les criminels de la zone fantôme qui vouent une haine féroce à la mère de Kara qui les a emprisonné. Kara, nommé 'Supergirl' par  'La Tribune du National City', passe de l'excitation du sauvetage au renoncement, pour de nouveau croire en elle afin de terrasser son premier assaillant.

Le trailer de 'Luke Cage' est saisissant. Le héros est ancré dans la réalité. 'Luke Cage' porte un hoodie (sweat-shirt à capuche) Carhartt, en guise de costume, à la différence de 'Supergirl' fidèle à la cape. Son uniforme ne lui permet pas uniquement  de préserver son anonymat. Il a été choisi comme symbole en référence à l'affaire Trayvon Martin. Le hoodie, vêtement habituellement porté par les hommes de la classe ouvrière à Harlem, a pu être interprété comme un signe de dangerosité, de culpabilité. Dans ce contexte tragique, un homme noir en hoodie qui résiste aux balles est une image forte. En attendant Empire saison 3, vous prendrez bien plusieurs parts de 'Luke Cage', sans musique et sans bling-bling (sauf pour les méchants)!

Bande Annonce de Luke Cage en VF

#Séries TV #Télévision