En juillet 2016, le petit monde des médias était secoué par une révélation fracassante : un jeune homme, mineur au moment des faits, se plaignait d'avoir été invité par #Jean-Marc Morandini à se dénuder et à se livrer à une scène de masturbation dans le cadre d'un casting. Suite à cette plainte, une enquête pour "corruption de mineurs" était ouverte par le Parquet de Paris. Un mois plus tard, en août, cinq hommes se manifestaient à leur tour pour se plaindre des conditions de tournage de la web série "Les faucons", lancée par la société de production de l'animateur. Une autre enquête était alors ouverte, pour "harcèlement sexuel et travail dissimulé".

Publicité
Publicité

Depuis, Jean-Marc Morandini a été mis en examen pour "corruption de mineur" et "corruption de mineur aggravée". L'animateur, qui a repris du service sur iTélé, doit aujourd'hui faire face à un nouveau témoignage accablant.

Les nouvelles accusations portées contre Jean-Marc Morandini sont extrêmement graves

Un jeune homme âgé de 18 ans au moment des faits s'est confié au magazine Les Inrocks. Selon lui, il aurait été approché par le site Génération Gay, dont Jean-Marc Morandini était l'un des actionnaires, pour réaliser une série de photographies à caractère érotique. À cette époque, le plaignant était de son propre aveu un garçon fragile. Une fragilité dont l'animateur n'aurait pas hésité à se servir pour parvenir à ses fins. "Je lui ai raconté que je venais d'arri­ver à Paris, que j'étais sans domi­cile fixe car je sortais d'un foyer où j'avais été placé car mon père était violent" a déclaré le jeune homme.

Publicité

Ayant un urgent besoin d'argent, il s'est donc rendu dans les locaux de la radio MFM où se déroulaient les auditions.

C'est là que l'animateur lui aurait demandé de se déshabiller et de lui faire une fellation. Le plaignant dit s'être exécuté en raison de la peur que lui inspirait Morandini : "Je ne pouvais de toute manière pas fuir étant enfermé dans la radio, ni hurler étant seul. Tout cela s'est joué en quelques secondes dans ma tête. J'étais petit, je pesais 40 kilos à peine, et il était face à moi, impo­sant comme un ogre." Si ces accusations se révèlent fondées, elles pourraient coûter extrêmement cher à Jean-Marc Morandini et porter un coup fatal à sa carrière.

Un retour qui passe mal

Le retour de l'animateur sur iTélé n'est pas au goût de tout le monde. De nombreux journalistes de la chaîne se sont mis en grève, La Société des journalistes a publié une tribune dans Le Monde, dans laquelle ils invectivent l'animateur et lui signifient leur désaccord quant à son retour à l'antenne. Alexandre Ifi, le directeur adjoint de la rédaction, a même annoncé son départ. Jean-Marc Morandini n'a pas tenu compte de ce mouvement de protestation, et est apparu à l'antenne à 18 heures, comme prévu. Mais, devant l'affluence de témoignages et les ennuis judiciaires qui l'attendent, l'animateur ne devrait pas rester impassible bien longtemps.

   #Célébrités #Télévision