Alors que l’arc Trunks du Futur approche de son final, un consensus s'est créé attestant de la qualité de l'arc ainsi que du potentiel de Zamasu et Black en tant qu’excellents méchants de Dragon Ball. Leur attitude posée, prenant les humains de haut avec un brin de condescendance, en font des personnages extrêmements appréciables. Seulement comme la preview de l'épisode 66 le tease, le Zamasu calme et posé est voué à devenir un monstre sanguinaire, à la mutation improbable. Je vais dans cet article vous prouver que ce choix est ironiquement l'un des meilleurs depuis le début #Dragon Ball Super, notamment grâce au seiyuu/comédien de Zamasu: #Miki Shinichiro. Car si l’#Anime et le manga ont des différences et que ce final semble bien parti pour ne pas être le même dans l’adaptation de Toyotaro, le choix de la Toei sur le développement de Zamasu est très intéressant !

5) Marquer la différence avec Black et Zamasu

Zamasu et Black ont certaines différences mais reste la même personne.

Publicité
Publicité

En d’autres termes, on a depuis le début de l’arc une double ration de ce méchant et même si personnellement je n’avais pas encore marre de cette personnalité en soi très linéaire, voir Zamasu sous un autre jour attise tout de même la curiosité !

4) Rendre le combat contre Végéto plus intéressant

J’avais déjà évoqué le combat Zamasu Fusionné contre Végéto et pensais à l’époque à un combat assez drôle au vu du caractère des deux personnages ! Un seul problème, un combat comme ça aurait été extrêmement long et n’a en soi aucun aspect de combat final. Végéto est du genre à y aller doucement en se retenant et en provoquant son adversaire. Mais face à un Zamasu Berserk il n’aura d’autre choix que d’y aller à fond raccourcisant ainsi le combat, mais le rendant également bien plus explosif !

3) Visuellement ça claque !

Une assez grande évidence, mais visuellement c’est très réussi ! Beaucoup se plaignait du fait que Zamasu Fusionné soit une simple version de l’apprenti Kaioshin avec la coupe à Goku mais cette sorte de texture violette casse cet aspect simpliste, rendant l’antagoniste unique.

Publicité

Sans compter qu’avec les meilleurs animateurs présents sur cet épisode 66, la série saura tirer le meilleur de cette apparence.

2) La symbolique

En effet Zamasu est avant tout un personnage rempli d’idéologie et de contradiction. Un personnage repochant aux humains certains péchés, sans chercher plus loin. Et alors qu'il s’enfonce dans sa haine devenant bien pire que ce qu’il souhaite combattre. C’est pourquoi voir le “masque” de Zamasu tomber et assister à la manifesation de sa haine et de sa rage est un point indéniablement excellent et plein de sens ! De plus laisser l’arc se finir avec un tel changement sur son antagoniste principal assurera de le graver dans les mémoires, ainsi que son combat contre la fusion de Goku et Végéta !

1) Miki Shinichiro le dieu du berserk !

Miki Shinichiro est une excellent Seiyuu, comme vous avez pu le remarquer jsuqu’à présent. Il représente parfaitement le caractère de Zamasu et sa voix seule suffit à lui donner une identité unique. Et puis il sait crier très fort comme vous avez pu le remarquer… Mais avant tout Miki Shinichiro, qui est une de mes voix préférées, excelle dans les personnages fous ou enragés.

Publicité

Vous rappelez vous de la vengeance de Mustang dans Fullmetal Alchemist Brotherhood? C’était Miki Shinichiro. Personnelement un de ses rôles m’ayant le plus marqué est le rôle de Haiji Towa dans Danganronpa Another Episode où sur la fin du jeu, il finit TOUTES ses phrases en hurlant de folie. Alors pour Zamasu préparez vous à jeter votre casque plusieurs fois, quand il s’agit d’hurler sa haine, Miki Shinichiro est le meilleur et le plus unique !

Dites moi ce que vous pensez de la nouvelle forme de Zamasu et si je vous ai convaincu dans les commentaires ! On se retrouve bientôt pour l’épisode 66 pour voir si mes grandes attentes seront comblées ! Vous pouvez me suivre sur Twitter @DBSBlastingNews et sur Facebook @DB.Team.FR !