Trois ans après Miami (2013), le prochain opus de Damien Saez sortira le 9 décembre prochain et viendra s'inscrire dans un projet "combattant" plus large, dont le nom de baptême, Le Manifeste, nous évoque explicitement la patte engagée de l'auteur-compositeur. Ainsi ce nouvel album en sera l'Acte I, L'oiseau liberté, dont le premier morceau directement dédié aux victimes du Bataclan, s'intitule tout simplement "Les enfants paradis". Si l'artiste aux écorchures vivement expressives n'hésitent pas à défier l'ordre établi, se revendiquant "d'une poésie résistante", il nous livre ici une émotion pure dénuée de toute colère contre les circonstances politiques d'un tel drame.

Publicité
Publicité

Une chanson touchante à la mémoire des victimes...

[...] "Ils étaient coeur d'amour ils étaient coeur qui bat

Puis qui battra toujours même en dessous la croix

Ils étaient ces amis que je ne connaissais pas

Ils étaient mon pays et puis le tien je crois

Ils resteront Paris

Paris se souviendra

Toujours de ces amis la lumière brillera" [...]

Ici on ne se répand pas, ici dans une démonstration de pudeur poétique, on nous parle de nous, de ces gens que nous aurions pu être. Ici la douceur mélodique et l'étreinte délicate du texte, s'évertuent à rendre un hommage aux victimes de l'ignominie qui frappe encore et toujours les innocents. Ici l'hommage rendu à Paris, à la vie, nous berce de rimes sincères et d'espoirs attendris.

... et à la gloire humaniste d'une culture française empreinte d'éternité...

Ici on parle d'humanité, on évoque de grands noms l'air de rien.

Publicité

Ici on parle de Jacques Brel ou bien de Barbara, on cite encore Molière, Voltaire et alors quoi? Ici on continue à prendre le stylo, ici la plume sévit pour retrouver le beau. Ici on garde espoir en l'avenir en la vie, puisque résisteront "Tous les gamins du monde".

[...] "Ils étaient poings levés ils étaient nos concerts

Ils étaient coeurs serrés oui face aux tortionnaires

Ils étaient coeurs d'oeillets des fleurs face aux fusils

A nos coeurs endeuillés nous pleurons nos amis" [...]

#Bataclan #DamienSaez #Chanson Francophone