On se retrouve pour la review de #Dragon Ball Super 65, un épisode de fou malade. Suite à vos retours je vais essayer d’être un peu plus analytique et un peu moins dans le résumé à compter de cette review ! Après l’épisode de la semaine dernière s’étant fini sur la fusion des Zamasus, on retrouve nos héros face à ce nouveau né divin. Comme prévu Zamasu rassemble tout son Ki dans le halo dans son dos en plus de se vanter d’avoir obtenu un corps mélangeant les propriétés des deux êtres à son origine. Une force croissant de manière exponentielle et une immortalité physique totale. Sous cette forme la maitrîse du Ki de Zamasu n’a pas de limite et il pousse l’idée encore plus loin que Black: Eclairs, pluie de lances explosives, créature géante et boule de feu… L’énergie du dieu ultime revêt un grand nombre de formes ! Et alors même que sa toute puissance est décrite, Végéta et Goku parviennent à repousser ses attaques en face à face, un motif récurrent dans tout l’épisode. Cette toute puissance est quand même très nette face aux humains forcés de fuir leur abri, de peur que celui-ci ne les enterre vivant.

Publicité
Publicité

A peine sorti et de manière très surprenante, un résistant à le malheur d’être touché par un éclair et est instantanément désintégré. Suite à cette terrible scène dont l’impact n’a été que très peu touché par la censure on retrouve ironiquement une des scènes les plus drôles de la série, avec tous les courageux humains qui se proposeront d’aller vérifier la surface avant de finalement laisser le dernier à s’être proposé le faire, Yajirobé ! Alors même que les survivants doutent de la nature divine de Zamasu, ils s’avouent finalement vaincus face à cette puissance divine. L’heure de gloire des humains est passée et ils doivent maintenant s’en remettre à nos fiers Saiyans. C’est drôle parce que les propos de Gowasu coincident en partie avec mon analyse publiée un peu plus tôt, tout en étant pourtant complètement contredit pas l’épisode en lui même(Être infiniment puissant se faisant tenir constamment en face à face...).

Publicité

Les origines de la fusion de Zamasu dépassent le simple cadre des Potaras et lui donne une force bien plus grande, le plaçant à un statut divin bien supérieur. Ne pourrait-on pas parler d’Ange ? Nos héros fidèlez à eux même ne pensent cependant qu’à surpasser leur adversaire et lui faire payer tout ses crimes. Pourtant face à la puissance nouvellement acquise de Zamasu et son Susanoo… enfin son truc géant dans le dos là quoi, Goku et Végéta sont impuissants et se font mettre à terre. Zamasu en profite pour mettre son plan zéro humain en phase définitive, semblant même décidé à abîmer la terre cette fois, comme si sa posture divine l’avait définitivement placé au dessus de tout et que notre planète avait perdu toute signification à ses yeux. On verra pendant cette séquence la Kame House avec la Tortue dessus(Kamé Sennin aurait-il également survécu?) mais également l’humain artificiel numéro 8, pas vraiment de sens à ce passage selon moi, hormis de montrer l’étendu des dégats du dieu.

Saiyans contre Dieu ultime, le Canon Garric père fils !

Et là ça devient bizarre puisque Zamasu conserve sa suprématie mais simplement grâce à leur motivation les Saiyans semblent déjà commencer à combler l’écart. Trunks de retour en voyant son père blessé gagne lui aussi une puissance spectaculaire grâce à sa rage.

Publicité

Défendant l’idéal Saiyan mais également Humain, le jeune homme résiste trop facilement à la puissance de Zamasu. Son Canon Garric rivalise presque avec l’attaque du dieu ! C’est dans une magnifique scène non sans rappeler le Kaméhaméha familial face à Cell que Trunks et Végéta ont tué Zamasu. Son corps immortel lui permet de revenir et de blesser mortellement Végéta, mais juste après Goku va à son tour égaler le Dieu avec son Kaméhaméha finissant l'épisode sur ce climax. L'épisode est excellent mais la résistance des Saiyan face à ce nouveau palier de puissance semble bien trop simple !

Il est ou le mur de lumière?? #Japon #Anime