Un épisode qui m’a l’air très divisé chez les fans mais que j’ai personnellement beaucoup aimé. Parce que si le fond est moyen et incohérent par moment, la forme de l’épisode est extrêmement bien gérée ! Il y a tellement d’idées utilisées dans cet épisode, que beaucoup s’avèrent intéressantes, mais d’un autre côté ça fait très bordélique. Déjà mention spéciale à la fin du duel de Kikoha de Goku et Zamasu, car en soi Goku n’a pas réussi à repousser l’attaque du dieu ce qui semblait impossible pour lui, mais bien à perforer son attaque avec un Kamehameha pleine puissance atteignant ainsi Zamasu. Ce dernier commençant à muter après cette régénération.

Publicité
Publicité

L’idée de casser les bras de Goku pour soutenir l’intensité de l’effort qu’il vient de mener était intéressante en plus de permettre un court combat à coup de pieds. Enfin le fameux Kaioken Blue que beaucoup attendaient pendant le Kamehameha a permis à Goku de se sortir d’une situation critique après coup, cela veut certainement dire que ce Kamehameha était dans script de Toriyama et qu’ils ne l’ont donc aucunement modifié. L’explication donnée par Gowasu parait simple mais efficace, l’immortalité de Zamasu est simplement affectée par la mortalité du corps de Black. C’est à la fois une occasion pour nos héros de tenter d’éliminer le Kaioshin Fou, mais également un léger Power-Up pour lui. Pour répondre à ce problème de puissance, Goku propose à Végéta de fusionner dans une scène très drôle et surtout étonnamment bien animée.

Publicité

Notre héros en profite pour demander à Gowasu pourquoi la fusion s’était arrêtée contre Buu et là c’est le drame… La fusion Potara ne dure qu’une heure sur les non-Kaioshins ?! A la limite si on prendr en compte l'#Anime ok… Mais dans le manga #Végéto joue beaucoup moins avec Buu, impossible qu’au moment où il enlève le bouclier ça fasse un heure ! #Dragon Ball Super veut instaurer de nouvelles règles, donnant de l’importance aux Kaioshins, mais il faut éviter de le faire au détriment de la logique de la série de base ! Du coup on s'est creusé la tête pour rien, adieu arc hors série sur Végéto, et le fameux point faible évoqué c'était simplement ça ?!

Le caméo de Végéto, moins d’une heure et seulement 6 minutes pour nous !

Et ainsi Végéto apparaît avec en musique de fond un des meilleurs OST de Dragon Ball Kai, et ça faut l’avouer c’est super classe. Surtout qu’il enchaîne en disant qu’il faut l’appeler “Végéto Blue” et en se transformant immédiatement en Super Saiyan Blue.

Publicité

En même temps que la qualité d’animation augmente drastiquement, le personnage prouve rapidement qu’il est capable de rivaliser avec Zamasu au corps à corps et en Kikoha sans forcer, ce que personne n’avait encore réussi à faire. Apparemment Trunks lui s’est habitué au Ki divin puisqu’il ressent celui de Végéto… Zamasu recommence ENCORE à parler, mais heureusement notre fusion préférée est là pour le calmer. S’enchaîne un combat intense et magnifiquement animé avec la participation de Naotoshi Shida, à la fin duquel Zamasu tentera d’achever Végéto avec sa lame de Ki. Le guerrier ultime en profitera pour lui montrer qu’il est le premier à avoir utilisé ce tour en transperçant la poitrine de Zamasu avec sa lame de Ki. Face à l’absurdité des idéaux de Zamasu, Végéto lui fait remarquer que même en tuant tous les humains, il en restera toujours une partie en lui. Le dieu ne pète pas les plomb et s’enfonce encore plus dans sa folie, au point d’en pleurer. Zamasu est définitvement un méchant unique et maintenant il dégoûte même Végéto. Ce dernier reprend l'avantage et nous offre un magnifique "Final Kamehameha" auquel Zamasu survit et alors que Végéto s'apprête à l'achever la Fusion de rompt. La puissance excessive de Végéto a réduit la durée à moins d'une heure.

On parlera de la seconde partie dans l'article suivant mais au final, Végéto a surtout eu une apparition Fan-Service, mal justifiée, et ne finira pas l'arc lui même... Ce qui gêne beaucoup de fans qui en attendaient plus.