Sociologiquement parlant, on pourrait comparer le show business à une cour de récré : tout le monde joue un rôle. Il y a donc les dominés, les dominants et les p'tits malins qui savent tirer profit de tout ça. Il y a quelques temps, c'était James Franco qui s'amusait à balader les médias avec sa soit-disant homosexualité. C'est au tour, à présent, de #Bob Dylan de faire mumuse avec le monde médiatique. Voici un petit décryptage de tout ça.

Bob Dylan : mythique, talentueux et culotté.

Cet artiste de 75 ans a su se frayer un chemin dans le monde de la #Musique, depuis 1959. En 1959 Dylan découvrit le Folk, se lança alors dans la Folk Attitude, puis petit à petit sa carrière décolla (musique et quelques films...). Aujourd'hui, on le considère parmi les plus grands ayant marqué leur temps, aussi bien lyriquement que musicalement.

Publicité
Publicité

Est-ce dû à la simplicité qu'inspire l'aura de ce Monsieur ? Est-ce dû à sa discrétion ou son côté je-m'en-foutiste ? Ou est-ce dû à son univers musical à la fois profond, joyeux et mélancolique ? Ou est-ce un tout ? Peut-être rien de tout ça. Peut-être que c'est juste comme ça. Quoiqu'il en soit, il a su trouver sa place.

Bien que discret tout au long de sa carrière, Bob Dylan a récemment fait parler bruyamment de lui. En effet, tout ce tapage dure depuis ce 13 Octobre. Le 13 Octobre, il a reçu un prix Nobel : "C'est difficile à croire." , a-t il alors déclaré. Puis après une longue période de silence, il s'est décidé à la fin Octobre à récupérer le prix. "Eh bien, me voici." a simplement dit Dylan au Daily Telegraph (#Royaume-Uni), qui lui demandait la raison de ce silence. Serait-ce par pure provocation ou simple je-m'en-foutisme ? N'importe ! Dylan semble rester simple, lui-même, face à la recherche incessante que font les médias pour trouver de nouveaux clashs.

Publicité

Après tout, rester coûte que coûte authentique et libre est une façon d'être culotté... Bref, Dylan reste aussi naturel et détaché que Forrest Gump, balançant le même style verbal pour affronter les médias. Des phrases fluides et simple comme le culte "C'est tout ce que j'ai à dire à propos de ça." (Mais si, souviens-toi !). Qui sait ptet' que Dylan va nous faire un remake de la scène entre Gump et Kennedy, lors de son invitation chez le Roi de Suède le 10 Décembre.