Mardi dernier, Le Prince Harry officialisait sa relation avec l'actrice américaine Meghan Markle. Mais il dénonce et condamne fermement le harcèlement à répétition dont elle est l'objet. Mise sous les feux de la rampe grâce à la série américaine "Suits : avocats sur mesure" l'actrice métisse est mise à rude épreuve par les médias sociaux et les tentatives d'intrusions à son domiciles par des photographes et journalistes. Sexisme, #Racisme, dénigrement par un quotidien national anglais, les propos virulents et le harcèlement vont bon train, assénant à la petite amie du Prince Harry des coups bas en tous genres.Les combats juridiques se multiplient, mais la jeune femme est toujours la victime d'esprits étriqués et du chauvinisme radical de certains britanniques.

Publicité
Publicité

Terminées les frasques de sa jeunesse, le Prince Harry a tourné la page de la bouffonnerie du gai luron et du fêtard insouciant. Depuis quelques années, la vie du jeune homme a pris un tout autre tournant. Son engagement dans l'armée en Afghanistan a, entre autres, permis de redorer son blason royal. C'est le jeune Prince qui a demandé au Palais d'écrire un communiqué pour dénoncer le harcèlement dont est victime sa nouvelle petite amie. Un acte qui sort de la fonction de la communication du service royal. le but étant de calmer les ardeurs d'un #Journalisme bas de gamme et de commentaires de seconde zone sur les réseaux sociaux dont les limites éthiques et morales ont été franchies.

Qui est Meghan Markle, la petite amie du Prince Harry ?

Meghan Markle est une actrice canadienne vivant au Canada.

Publicité

Elle est issue de l'union de Thomas W. Markle, un directeur de la photographie de séries télévisée et de Dorias, professeure de yoga afro-américaine. La jeune actrice a divorcé du producteur américain Trevor Engelson suite à 2 années de mariage de 2011 à 2013. Elle se présente comme une actrice, une activiste, une gourmet, et une globe trotteuse. Une femme moderne qui ne semble pas mériter le traitement dont elle fait l'objet.