Dans un mois, le 17 décembre prochain, se tiendra l’élection de #Miss France 2017, à Montpellier. Les téléspectateurs de #TF1 découvriront les 30 finalistes régionales avant de connaître le nom de celle qui remplacera Iris Mittenaere, couronnée l’année dernière. Comme chaque année, le concours autrefois dirigé par Geneviève de Fontenay connait son lot de polémique. Même si Sylvie Tellier, fraîchement éjectée du concours de Danse avec les stars, a su imposer son style à la tête de la société Miss France, elle ne déroge pas aux principes quelque peu pudibonds, imposés par sa prédécesseure. D’ailleurs, Miss Centre-Val de Loire vient d’en faire les frais.

Publicité
Publicité

Des photos dénudées viennent de refaire surface, empêchant directement la candidate de pouvoir espérer porter la couronne de Miss France.

La société Miss France a voulu taire les raisons de sa destitution

Margaux Legrand-Guérineau détient l’écharpe de Miss de sa région. Elle devait concourir au titre de Miss France, en décembre prochain. Malheureusement, des personnes mal intentionnées ont brisé le rêve de la jeune femme de 22 ans, en envoyant anonymement des photos topless de la candidate à sa présidente, Sylvie Tellier. Pour ne pas faire mauvais genre, la société Miss France a demandé à la Miss d’annoncer son retrait de la compétition, sans évoquer la raison. « Je mets fin à mon aventure pour des raisons personnelles ». Mais la belle a préféré révéler la vérité. Lors d’une interview elle a déclaré : « En réalité, c'est une destitution, je n'ai pas abandonné. Un mois après l'élection, Sylvie Tellier m'a appelée pour me dire qu'elle avait reçu par courrier anonyme des photos dénudées de moi ».

Publicité

Le règlement du concourir interdit formellement ce genre de photos. Margaux tente de joindre Sylvie Tellier, en vain, pour récupérer ces photos. Mais elle a une petite idée de quoi il pourrait s’agir. Quelques années auparavant, elle a participé à un shooting photo, dirigé par un ami. Elle s’est prêtée au jeu, dans le but de se confectionner un book de mannequin.

Les photos qui font scandale ont été publiées sur Facebook

Depuis la révélation de sa destitution, Margaux Legrand-Gérineau reçoit des messages d’insultes sur les réseaux sociaux. Pour mettre fin aux rumeurs et pour prouver que ces photos n’ont en aucun cas un caractère pornographique ni même érotique, elle a posté les fameux clichés sur sa page Facebook. Elle précise également dans son message qui accompagne les photos : « J'ai aussi pu lire pas mal de messages irrespectueux, je cite : « pute », ou encore « la France ne va pas envoyer une chaudasse pour représenter sa culture ». Il ne faut surtout pas assimiler la nudité à de l'érotisme ou encore de la vulgarité, mais plutôt à de la liberté : de plus on peut être beaucoup plus vulgaire habillé que nu. Puis faut-il rappeler que le topless avait, il n'y a pas si longtemps que ça, une portée symbolique ? »

#scandale