On le sait, les passerelles entre les arts sont fréquentes, surtout aux Etats-Unis. Il n’est pas rare en effet de voir tel acteur pousser la chansonnette ni telle chanteuse avoir des rôles dans des films ou séries à succès (ou pas). En France, l’exercice s’avère beaucoup plus compliqué car celui ou celle qui réussit dans un art est rarement « autorisé » par la profession et aussi par le public à changer de catégorie. C’est très différent aux USA et ce principalement pour des raisons culturelles. #Rihanna nous offre un bel exemple de cette possibilité offerte aux artistes de s’exprimer dans plusieurs arts et notamment au #Cinéma.

Le phénomène Rihanna

Si en France, un chanteur veut jouer la comédie, c’est un chanteur qui joue.

Publicité
Publicité

L’un des seuls exemples de reconversion réussi avec succès serait peut-être celui de Yannick Noah, passé de sportif de haut niveau à chanteur capable de remplir les Zeniths. Une exception qui confirme la règle en quelque sorte. Rihanna a cartonné cet été avec le tube de Calvin Harris « This is what you came for ». Avec ce titre, la chanteuse a squatté les émissions de clips et les radios.

Un vrai et franc succès qui ne doit pas effacer la carrière remarquable de son propre album « Anti » qui reste l’un des grands succès de l’année. Pour preuve le single « Nedeed me » extrait de cet album vient de battre le record de longévité de « We found Love », autre titre de Rihanna et Calvin Harris, au « Billboard Hot 100 » américain avec plus de 41 semaines de présence. Un vrai exploit si l’on considère que la chanteuse a fait peu de promo autour de ce titre.

Publicité

Rihanna à la conquête des écrans

Et pour cause, Rihanna a d’autres chats à fouetter que de promouvoir des titres qui s’en sortent très bien tous seuls, les médias faisant la majeure partie du travail en diffusant à outrance les singles de la charismatique chanteuse. Rihanna est partie à la conquête du grand et petit écran. C’est d’abord son apparition dans la bande annonce de « Valérian et la cité des 1000 planètes » qui a confirmé que sa participation au assez pauvre « Battleship » n’était pas un accident de parcours. Il y a une volonté de persévérer dans le 7ème art. Et puis il y a sa présence au casting de « Ocean 8 », le reboot (encore un) exclusivement féminin de « Océan 11 ». En passant, on espère que le succès sera plus au rendez-vous qu’un autre Reboot exclusivement féminin qu’était le « Ghostbusters » de 2016. Voilà désormais que la belle barbadienne investit le petit écran et l’univers des séries TV avec sa présence confirmée dans la série « Bates Motel ». Est-ce le début d’une nouvelle carrière pour Rihanna ? Une chose est certaine, la chanteuse à plus d’une corde à son arc et compte bien s’imposer sur les écrans dans les années qui viennent.

#Musique