Une autre semaine s'écoule en prison pour Saad Lamjarred, et toujours pas de confrontation en vue. Les choses semblent bien mal parties pour le chanteur aux millions de vues. Alors que les fans de l'artiste (mais pas que) pensaient que l'affaire serait vite réglée et que la star ne resterait pas plus d'une semaine derrière les barreaux, surtout après que le roi du Maroc Mohammed VI s'en soit mêlé, et bien c'est tout le contraire qui se produit : cela fait aujourd'hui un mois que Saad Lamjarred a été arrêté, et qu'il n'est toujours pas sorti de sa cellule de Fleury-Mérogis. Quant à l'affaire, l'enquête se déroule, et ne semble pas allait en faveur du chanteur, puisque la liberté provisoire lui a été refusée deux fois, et que la confrontation avec la présumée victime qui devait déjà avoir normalement lieu au début de l'affaire, alors qu'il n'était encore qu'en garde vue, ne semble pas sur le point d'être organisée, malgré ce qui a été annoncé.

Publicité
Publicité

Pourquoi ? Il semble que le juge d'instruction n'en voit pas l'urgence et respecte l'état de santé de la plaignante, qui présente des séquelles psychologiques résultant du viol présumé, et est encore fortement choquée un mois après les faits.

L'artiste fourmillait de projets

Alors que son concert du 29 octobre au Palais des congrès a été annulé, et qu'il devait donner un concert à Abu Dhabi pour le réveillon 2017, les médias marocains se demandent s'il est encore possible pour Saad Lamjarred de réaliser un autre de ses projets, à savoir de tourner dans un film égyptien, sous la direction du réalisateur Mohammed Ramadan, et dont le début de tournage est prévu pour début 2017. C'est en tour cas un scénario digne des plus grandes productions cinématographiques qui se déroule sous nos yeux : Comment est-il possible, du jour au lendemain, de se retrouver tout en bas, alors que quelques heures plus tôt, l'artiste était encore tout en haut ?

Pour autant, les fans de Saad ne se découragent pas, et continuent de soutenir leur idole coûte que coûte.

Publicité

La pétition lancée par ces derniers et adressée directement au Ministre de la #Justice, Jean-Jacques Urvoas, afin de libérer le chanteur a récolté pour le moment plus de 5 000 signatures. #SaadLamjarred #faitsdivers