Les faits remontent à juin 2013, mais l’artiste a porté plainte contre David Mueller, fin 2015 pour agression sexuelle. Celle-ci a eu Denver, aux Etats-Unis, pour cadre. L'homme lui aurait touché les fesses, alors qu’elle posait, de toute évidence pour une série de photos tout à fait banales. Lesquelles n’auraient pas du sortir, mais que TMZ vient de publier sur son site. Les amateurs de sensations fortes en auront pour leurs frais.

Bien qu’il soit difficile de faire parler une photo, par définition figée, il semblerait que la chanteuse tente de prendre une certaine distance par rapport à l’impressionnant animateur, personnage très souriant pour sa part sur la photo.

Publicité
Publicité

D'un côté David Mueller, 1,90m pour 90 kg, de l'autre une femme blonde, plus âgée et non identifiée, elle aussi très souriante, au milieu #Taylor Swift. Que s'est-il passé à l'arrière ? Une chose est certaine, personne ne pourra le dire puisque tous trois posent devant un panneau publicitaire. Dans sa déposiiton, Taylor Swift parle de main "passée sous sa jupe" ce que la photo publiée ne peut pas confirmer ou infirmer. A priori, personne ne peut remettre en cause la version de la chanteuse. Laquelle explique qu'elle ne souhaitait pas que la photo soit publiée, notamment pour ne pas donner des idées à d'autres. Ce jour là, aussi, la chanteuse de 23 ans à l'époque était montée sur scène, devant 13000 personnes, dans de mauvaises conditions. Perturbée qu'elle était par l'incident. En fait, David Mueller a été le premier à dégainer, en portant plainte contre la chanteuse, la tenant responsable de son licenciement d’une radio, et accusant ses gardes du corps de violence verbale.

Publicité

Taylor Swift reversera ses dommages-intérêts

Taylor Swift tient à la tenue d’un procès et exige des dommages-intérêts, précisant qu’elle reverserait toute la somme gagnée à des associations, oeuvrant pour la protection des femmes. L’animateur de Kygo-Fm, station de radio qui l’avait licencié très rapidement, avait évoqué l’incident à l’époque. Mais il accusait, l’un de ses collègues de s'être vanté d'avoir touché les fesses de l'artiste. Les affaires s'enchaînent avec comme constante le temps qu'il faut pour les victimes avant de déposer. Preuves, s'il en est que les gestes ne sont pas anodins. Même si non spectaculaires, comme dans le cas de Taylor Swift. Flavie Flament avait ainsi récemment dit comment, adolescente, elle fut d'après ses dires, victime de viols par le photographe David Hamilton.

En France aussi Jean-Marc Morandini est inquiété

Pour le coup, la photo pourrait être là une preuve irréfutable de l'identité de l'animateur. Le geste est condamnable, et il a au moins été condamné, par l’employeur de David Mueller.

Publicité

Par contre, la chanteuse aura peut-être plus de mal, au vu de la photo, si elle est la seule versée au dossier, à parler d'un cliché dégradant. Ou la montrant dans une attitude dévalorisante. Mais la justice américaine n'est pas la justice française. Et avec de bons avocats ! La France n'est pas épargnée non plus par les frasques des animateurs. Jean-Marc Morandini se repose actuellement en Floride, mis en examen qu'il est pour des abus sexuels sur mineurs lors de castings pour sa boîte de production. Sur C8, la bande à Cyril Hanouna, du moins certains d'entre-eux, sont actuellement "victimes" de rumeurs concernant l'usage de drogue. Et peut-être pas seulement l'usage. La Télé rend fou disait, voici maintenant bien longtemps, Bruno Masure. Avait-il vraiment tort ? #CHANSON #Morandini