#Thalia est une chanteuse, une actrice et une femme d’affaires de talent. Depuis les années 80, elle n’a jamais cessé d’enchaîner les projets professionnels. Elle s’est surtout fait connaître du public en interprétant le rôle de l'audacieuse Marimar/Bella Aldama dans la telenovela mexicaine Marimar, en 1994. Ses telenovelas ont été regardées dans plus de 180 pays à travers le monde. Dans une interview pour le podcast de l’animateur Alberto Sardiñas, l’artiste mexicaine révèle les moments les plus pénibles de sa vie. Elle évoque tout d’abord le décès de son père alors qu’elle était tout juste âgée de 5 ans. Le choc qu’elle a subi à un aussi jeune âge a été accentué par les moqueries de ses camarades de classe, qui l’ont mise à l’écart parce qu’elle était la seule à ne pas avoir de papa à l’école.

Publicité
Publicité

Elle évoque également la période effrayante de sa vie lorsqu’elle a contracté la #Maladie de Lyme. Cette maladie, transmise à l’Homme par une piqûre de tique infectée, provoque de terribles symptômes, dont des douleurs articulaires permanentes, des crampes incessantes, une chute importante des cheveux, une arythmie, une confusion mentale, etc. Il arrive même que le malade ne reconnaisse plus les membres de sa propre famille. La star de Marimar raconte qu’elle a subi tous les symptômes de la maladie pendant 2 ans, avant que les médecins ne confirment qu’il s’agissait bel et bien de la maladie de Lyme. Durant son traitement contre la maladie, elle s’est armée de patience, de médicaments et d’une hygiène de vie très stricte. Elle a notamment suivi un régime hypoglycémique, afin de limiter les symptômes de sa maladie : « Je ne pouvais rien manger qui contienne du sucre ou de la farine. Je ne mangeais même pas le riz que j’aime tant. Je ne pouvais tricher qu’une ou deux fois par semaine, mais du lundi au vendredi, je suivais une discipline très sévère. »

Thalia révèle sa philosophie face au malheur

Parmi les moments les plus difficiles de son existence, elle cite ses premières confrontations avec les haters, quand elle a débuté sa carrière de chanteuse, à l'âge de 9 ans, dans le groupe Timbiriche.

Publicité

Ne se laissant pas abattre facilement par les mauvaises critiques, elle a enchaîné les tubes. Elle a notamment vendu plus de 40 millions de copies de ses disques après s’être lancée dans une carrière en solo. Thalia s’est également confiée sur le décès de sa mère en 2011. Cette perte fut particulièrement dévastatrice, puisque sa mère, Yolanda Miranda, a été la meilleure amie de l’actrice, durant toute sa vie. Thalia, qui était enceinte de 8 mois au moment du drame, regrette que son fils, Matthew Alejandro Mottola n’ait jamais pu connaître sa grand-mère. Néanmoins, la chanteuse garde une attitude positive en toutes circonstances. « Tout cela fait partie d’un plan insaisissable, beaucoup plus grand que tout ce que l’on pourrait imaginer » dit-elle au micro d’Alberto Sardiñas. Elle ajoute : « C’est un plan divin et grandiose dont personne n’arrive à imaginer la magnitude. Toutes ces épreuves sont censées nous transformer en gladiateurs ou en amazones. » #telenovela