Ces dernières semaine, l'émission Touche pas à mon poste fait régulièrement le buzz pour ses séquences sulfureuses : humiliation en direct, récit d'une nuit torride avec une star, coming out forcé ou caméra cachée qui tourne au drame. Mais, il n'y a pas que dans ces séquences scénarisées (ou pas) de l'émission de C8, que les chroniqueurs font parler d'eux. L'ancien reporter de guerre, Jean-Michel Maire, chroniqueur fidèle, aux côtés de Cyril Hanouna, endosse dans le show, le rôle du séducteur un peu trop lourdaud. Sous la pression du direct et de celles de ses collègues et grand chef, il arrive que Jean-Michel ait du mal à se mettre ses limites.

Publicité
Publicité

On se souvient comment il a choqué de nombreux téléspectateurs, lors du marathon télévisuelle, Les 35 heures de Baba, en embrassant une jeune femme sur la poitrine, sans son consentement. Un geste qui n'a rien d'anodin, puisque les téléspectateurs ont porté plainte auprès du CSA, pour agression sexuelle. Malheureusement, le séducteur de la bande fait de nouveau les titres de la presse à scandale, pour la garde à vue qu'il vient d'effectuer. La police s'intéresse à sa consommation de #cocaïne.

Pour stopper sa consommation, Jean-Michel Maire fait de l'hypnothérapie

Jean-Michel Maire vient de sortir d'une garde à vue qui a duré une dizaine d'heures. Il a été convoqué par la brigade des stupéfiants qui enquête sur un réseau de vente de cocaïne. Le chronique de 55 ans, s'est expliqué à Closer : « C'est une histoire qui ne date pas d'aujourd'hui. Je suis interrogé dans le cadre d'une procédure qui date d'il y a deux ans. J'apparais dans le fichier de quelqu'un qui a été mis sur écoutes et j'ai été entendu pour savoir quelles étaient mes relations avec cette personne-là. » Jean-Michel parle de cette personne comme de son ami.

Publicité

Il prétend, par contre, ne pas être au courant de la double vie que mène son ami, notamment plusieurs activités illégales. Pourtant, Jean-Michel Maire avoue avoir été un consommateur de cocaïne, mais précise que c'est terminé. « J'ai dit aux enquêteurs que je l'avais été, mais que maintenant j'étais suivi par un hypnotiseur. Je ne consomme plus. À l'époque qui intéressait les enquêteurs, il m'arrivait de consommer Quant à savoir si sa consommation était liée d'une manière ou d'une autre à sa participation presque quotidienne à Touche pas à mon poste, Jean-Michel affirme que cela relève de sa vie privée, et n'a rien à voir avec son travail. Rappelons que dans la guerre qui a opposé ces dernières semaines, Stéphane Guillon à Cyril Hanouna, Stéphane a lourdement insinué que le trublion de C8 soit lui aussi consommateur de cocaïne. #TPMP