Depuis quelques jours, plusieurs médias en ligne annoncent, les uns après les autres, que le #procès concernant l'affaire de viol aggravé contre une jeune française de 20 ans dont est accusé le chanteur marocain Saad Lamjarred, a été reporté pour le vendredi 23 décembre 2016. En réalité, il n'en est rien. En effet, parler d'un report signifie qu'une date a été initialement fixée, puis annulée, pour finalement être reportée ultérieurement. Cependant, et dans un premier temps, aucune date n'a été initialement fixée pour qu'elle puisse ensuite être reportée. Aussi, l'enquête qui a débuté il y a moins de deux mois n'est même pas encore terminée pour que le procès puisse démarrer, ce qui est logique au vu de la gravité de l'affaire, l'enquête devrait prendre du temps, et suit actuellement son cours normal (collecte de preuves, à charge et à décharge, audition de témoins éventuels, etc).

Publicité
Publicité

Aucune citation à comparaître, ni aucune date d'ouverture de procès n'ont donc été fixées pour le moment, contrairement à ce qui a été largement relayé par la presse en ligne. Il s'agissait simplement d'une rumeur supplémentaire parmi toutes celles qui circulent déjà au sujet de cette affaire, particulièrement sensible et retentissante.

Saad Lamjarred : Une demande de liberté provisoire le 30 décembre ?

En revanche, le média marocain Le360 a récemment annoncé que la nouvelle demande de liberté provisoire sera, quant à elle, étudiée le vendredi 30 décembre prochain par le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris qui va statuer sur le refus de liberté provisoire qui a précédemment été annoncé par la Cour d'appel de Paris à l'encontre de Saad Lamjarred, en novembre dernier.

Publicité

Un nouvel espoir donc pour les fans du chanteur, toujours convaincus de son innocence, de voir leur idole sortir de prison, mais quelle que soit l'issue de cette audience du 30 décembre, si elle a vraiment lieu, Saad Lamjarred ne pourra pas quitter le pays et rejoindre le Maroc avant le début de l'ouverture réelle de son procès, et pas avant le prononcé de son jugement par la #Justice française et la décision du juge en charge de l'affaire de l'acquitter, ou non. #SaadLamjarred