La semaine qui arrive risque d'être mouvementée pour #Ayem Nour. L'animatrice du Mad Mag sur NRJ12 est actuellement au coeur de plusieurs polémiques qui pourraient, si certaines rumeurs s'avèrent réelles, lui porter préjudice. Tout a commencé la semaine dernière, avec plusieurs passes d'armes médiatiques entre l'ancienne candidate de Secret Story 5 et Matthieu Delormeau, son "ami" devenu chroniqueur sur C8 dans TPMP. Lors d'un débat sur la mésentente entre Karine Ferri et Caroline Receveur dans Danse avec les Stars, l'ancien animateur phare de NRJ12 a tout d'abord révélé que la même situation s'était produite entre Ayem et Caroline sur le tournage d'Hollywood Girls il y a quelques années, une information qu'Ayem a rapidement démentie dès le lendemain.

Publicité
Publicité

Vexée par ce qu'elle qualifie de mensonge, la jeune femme a même ajouté que Matthieu devrait éviter d'agir ainsi, sous peine de voir de gros dossiers révélés à son sujet prochainement. Des menaces que le chroniqueur de TPMP n'a pas prises au sérieux, affirmant dès le lendemain qu'Ayem souhaitait uniquement faire le buzz pour attirer les téléspectateurs vers #Le Mad Mag, dont les audiences peinent à dépasser les 200.000 téléspectateurs, là où TPMP en réunit 8 à 9 fois plus. Comme on pouvait s'en douter, Ayem n'a pas tardé à réagir à cette accusation, et n'a pas hésité à révéler 80% du numéro de téléphone personnel de Matthieu Delormeau en direct pour se venger. Ce dernier a ensuite du vivre un week-end sonore, puisque plusieurs dizaines de personnes sont parvenues à découvrir les deux chiffres manquants.

Publicité

Mais ce n'est pas tout. Capucine Anav s'est offerte, elle aussi, quelques passes d'armes avec Ayem Nour, qui l'a tout d'abord accusée de mauvaise foi. En effet, sur le plateau de 'Il en Pense quoi Matthieu' sur C8, la petite amie de Louis Sarkozy s'en est violemment prise à la presse people en leur demandant de la laisser en paix. Dès le lendemain dans le Mad Mag, Ayem la remettait en place, en lui disant qu'elle était contente quand la presse people acceptait, par le passé, d'organiser des paparazzades suite à ses appels, afin de la montrer aux bras de ses ex, comme Kev Adams ou Florent Manaudou. Rappelons également que lors du départ de Capucine de NRJ12 à l'automne dernier, pour cause de dépression, Ayem lui avait apporté son aide à plusieurs reprises, en l'accompagnant notamment à l'hôpital suite à un malaise. Mais le lendemain, Capucine est revenue, en direct, sur l'affaire dont Ayem est au centre depuis quelques jours : la plainte d'une élue des Hauts-de-Seine contre elle !

Une élue porte plainte contre Ayem Nour

Le soir du 17 Novembre dernier, Ayem se serait rendue au domicile de son ancien compagnon, Vincent Miclet, accompagnée de policiers, afin de récupérer son fils Ayvin, dont elle chercherait actuellement à avoir la garde.

Publicité

En arrivant dans l'appartement, elle aurait surpris son ex en compagnie de plusieurs collaborateurs et d'une élue de la République en pleine réunion d'affaires. En découvrant la présence de cette femme, Ayem serait rentrée dans une colère noire avant de l'insulter : "Sale p*te, je vais te défoncer, tu ne sais pas à qui tu as affaire, je vais te planter avec un couteau". Puis, la jeune femme aurait profité d'une absence momentanée des policiers pour sauter sur l'élue et la frapper. Cette dernière raconte, dans les colonnes de Public : "Elle m'a suivie en m'insultant. Lorsque je me suis dirigée vers la porte pour sortir, elle m'a sauté dessus. Elle m'a attrapée par les cheveux et m'a mis un coup de pied dans le bas-ventre". Blessée aux cervicales, l'élue bénéficie aujourd'ui de sept jours d'interruption de travail renouvelables, et aurait porté plainte contre Ayem, qui devra donc s'expliquer prochainement devant la Police. Elle risque jusqu'à 3 ans de prison et 45.000 Euros d'amende. En attendant l'issue de cette affaire, l'animatrice du Mad Mag a répondu à l'article de Public sur son compte Twitter :

#Télévision