Comme dans tous les articles "Discutons" je vais simplement tenter de vous énoncer ce qui me passe par la tête concernant le sujet ! Alors pour commencer par la genèse, ce qui m'a poussé à faire cet article est le flop total d'un des articles qui m'a demandé le plus de temps... Ce dernier a eu en moyenne trois fois moins de consultations que mes autres articles, alors même que je l'ai partagé deux fois au lieu d'une ! C'est en me demandant pourquoi que j'en suis arrivé à la conclusion que le simple titre avait sûrement évoqué chez certains un rejet profond face à ce qu'il considère comme une hérésie, pouvant apporter la réponse à la question sans même ressentir le besoin de lire et comprendre les arguments que j'avançais. De ce fait je vous conseille d'abord de jeter un coup d'oeil à l'article en question: Zamasu, meilleur antagoniste de la licence Dragon Ball ? Est-il supérieur à Freezer ?

Et pour traiter le sujet du jour, on va déjà commencer par ce point justement avec une des questions qu'il m'a été amenée de me poser pendant la rédaction: Si Zamasu avait existé à la grande époque comme arc officiel de l'#Anime, quel en serait votre ressenti aujourd'hui selon vous ? En effet je pense que si Zamasu avait existé à l'époque il serait réellement considéré comme un des plus grands antagonistes de la série et pas comme un "méchant un peu travaillé qui ne vaudra jamais Freezer."... Non parce que hônnetement, toute nostalgie mise à part... Freezer est certes emblématique, mais plutôt fade non ?

Plus que de la nostalgie, un rejet de la nouveauté ?

Je vous annonce un article sur la nostalgie et je le quitte bien vite...

Publicité
Publicité

Mais c'est parce que selon moi, la nostalgie n'est que le catalyseur du rejet de la nouveauté, en effet on ne peut pas tout mettre sur le dos de la nostalgie quand elle concerne une série mythique et parfaitement réalisée. Non moi ce que j'ai tendance à voir c'est plutôt un rejet de la nouveauté qui tente d'être apportée à #Dragon Ball Super. Parce que quoi qu'on en dise la recette du succès de la licence: Des personnages à la construction et aux objectifs simples qui se battent avec les héros... a été bien trop utilisée dans les successeurs de Dragon Ball et ne donnerait à Dragon Ball Super qu'un air de déjà vu, réchauffé. Pour contrer cela DBS tente de jouer avec votre nostalgie et les codes que vous avez de Dragon Ball et les étoffer avec une certaine volonté d'actualisation. L'univers est composé de plein de guerriers se battant au corps à corps et/ou avec des Kikohas MAIS l'être le plus puissant n'est pas un combattant en plus d'avoir un aspect enfantin et coloré... La série proposent de nouvelles transformations MAIS avec un design épuré et de nouvelles couleurs pour faciliter la lecture...

Publicité

On retrouve encore un méchant qui veut tuer des gens et devenir immortel MAIS c'est à la base un Kaio torturé qui était du coté du bien.... Que des idées sans lesquelles la série aurait perdu en identité. Et je ne vous parle même pas des potaras qui trouvent enfin une logique à la fission face à Buu et qui a provoqué la colère du fandom... Pourquoi? Parce qu'on a trop eu le temps de s'habituer à un concept, de l'interpréter et d'appendre à l'apprécier...

Au final Dragon Ball Super est vraiment un pari très risqué puisqu'il s'agit de jouer avec la nostalgie des gens tout en actualisant suffisamment pour rester dans les standards actuels et intéresser les publics d'aujourd'hui également. Comme j'avais dit récemment Dragon Ball Super tient plus du shonen profitant des héritages de Dragon Ball que d'une réelle continuité. Cependant personne ne niera que les efforts de la Toei pour rendre le tout intéressant commencent à payer !

Je vous conseille donc de jeter un coup d'oeil à mon articles sur Zamasu mais également à mon article sur le crossover entre League of Legends et Dragon Ball ! Pour me suivre, c'est sur Facebook @DB.Team.FR et Twitter @DBSBlastingNews ! Laissez un commentaire et partagez si ça vous a plu ;) #Théorie