Imaginez que vous êtes fan de rap français et que ce soir là vous êtes au concert de #Nekfeu, le 1er décembre à l’AccordHotels Arena (anciennement Bercy) pour le Feu Tour. Tout ce passe comme prévu, la salle est à craquer, le flow et l’ambiance sont au rendez-vous, et votre artiste et toute sa clique sont chauds comme la braise. Et là surprise totale, votre rappeur préféré vous annonce en live sur scène la sortie de son tout dernier album surprise.

#Cyborg, c’est le nom du projet de 14 titres développé par « Nek le fennec ». Personne ne s’attendait à un retour aussi rapide du parisien, seulement un an après le succès de Feu, son premier album solo.

Publicité
Publicité

Et encore moins de cette façon. A peine annoncé, l’album a fait une entrée fracassante sur les plates-formes d’écoute et de téléchargement légal, le tout sans promotion, dans le secret total. Cette approche, cassant les codes de la promo traditionnelle fait désormais partie du marketing musical. Kendrick Lamar, Drake, Miley Cyrus ou encore Beyoncé ont déjà initié cette technique aux Etats-Unis. En France, Nekfeu n’est pas un cas isolé, puisque Niro et Médine l’avaient déjà fait auparavant.

Cyborg, numéro 1 sur la planète France

Sa particularité relève davantage de la forme et du succès rencontré. D’abord, parce que le rappeur a surpris l’ensemble de ses fans présents au concert en leur envoyant un message automatique sur leur smartphone, indiquant le lien de son nouvel opus. Ensuite, par le record explosé par Cyborg, alors à peine dévoilé.

Publicité

En effet, en quelques jours l’album est devenu le plus streamé de France en une journée sur la plate-forme de #Musique Spotify. L’artiste en a lui-même fait l’annonce sur les réseaux sociaux. Et c’est de là que réside la force de Nekfeu, puisque d’autres rappeurs au succès commercial indéniable, tels que Jul, Booba ou encore PNL, n’ont pas égalé ce record. De quoi asseoir la notoriété d’un rappeur qui n’a plus rien à prouver, tant sa productivité, son flow, sa créativité ou encore sa plume impressionnent.

Retour vers l’âge d’or du rap français

Preuve de la réussite de Nekfeu, il s’agit seulement de la troisième fois qu’un rappeur remplit la salle de Bercy, après Booba et Kery James, excusez du peu. Depuis, il ne cesse de remercier ses fans sur les réseaux sociaux, qu’il considère comme « les meilleurs ». Dans cet album, l’artiste signe un retour aux sources avec des morceaux qui rappellent en particulier ses années avec le collectif 1995, avec des textes introspectifs et travaillés, et des prods sombres. Proche de son entourage, huit titres de l’album sont partagés notamment avec des membres de 1995 et du S-Crew (avec lequel il a récemment sorti l’album Destins Liés).

Feu, son premier album solo sorti en 2015 et salué par la critique, s’était écoulé à plus de 300 000 exemplaires. Cyborg est disponible sur les iTunes, Deezer et Spotify, et depuis le 9 décembre en format CD.