L’actrice Fran Drescher, qui est surtout connue pour avoir interprété le rôle de Miss Fine/Fran Fine dans la série Une Nounou d’Enfer, s’est confiée sur son expérience terrifiante avec le cancer de l’utérus, lors du sommet Chasing #Cancer, à Washington DC, mercredi dernier. Dans son discours, elle déclare : « Il m’a fallu deux ans et huit médecins pour obtenir un bon diagnostic pour le cancer de l’utérus. » D’après l’actrice, la raison pour laquelle il lui a fallu autant de temps pour bénéficier d’un diagnostic adapté est, qu’en règle générale, cette #Maladie frappe essentiellement femmes obèses ou celles qui sont à l’approche de la ménopause.

Publicité
Publicité

« Dans la mesure où je ne correspond à aucune [de ces deux catégories], j’ai continué à glisser en les mailles du filet. » Au lieu de recevoir les soins adaptés, elle a subi quatre cycles d’un traitement hormonal par des médecins qui pensaient qu’elle était simplement atteinte de ménopause précoce. Ce traitement a d’ailleurs failli lui coûter la vie, car l’importante quantité d’œstrogènes qu’elle recevait n’a fait qu’accentuer les symptômes de son cancer.

C’est seulement après avoir consulté un huitième médecin qu’elle a eu droit à une biopsie. Son premier docteur lui avait interdit de le faire, sous prétexte que l’actrice était beaucoup trop jeune pour passer par cette étape. La biopsie est pourtant très importante pour détecter la présence des premières cellules anormales.

Publicité

L’ancienne star d’Une Nounou d’Enfer est très reconnaissante d’avoir été sauvée à temps. « Par la grâce de Dieu, j’étais encore dans la première phase. J’ai eu de la chance ! Il se trouve que ce cancer a une croissance très lente. »

Fran Drescher dénonce les lacunes du système médical

Drescher, qui est actuellement en rémission, a décidé de créer la Fondation Cancer Schmancer, afin d’aider les femmes à en savoir davantage à propos des signes précoces du cancer. Consciente des préjugés et des faux diagnostics qui coûtent la vie à de nombreux malades chaque année, l’actrice a déclaré : « Nous appliquons une philosophie médicale qui fait que si on entend des sabots en train de galoper, on n’essaie même pas d’imaginer que cela pourrait être un zèbre. Il s’agit probablement d’un cheval. Donc si vous faites partie des zèbres, vous allez forcément passer en travers des mailles du filet. » Le cancer de l’utérus est souvent mal diagnostiqué, en particulier parce quil présente des symptômes similaires à d’autres maladies. Les saignements anormaux qui figurent parmi ses premiers signes, peuvent aussi s’observer en cas de polypes, d’infections ou encore de fibromes. Cependant, chacune de ces affections nécessite une visite chez le médecin. L’interprète de l’excentrique Miss Fine encourage également les femmes à consulter d’autres médecins si les premiers diagnostics posés ne sont pas satisfaisants. #Une Nounou d'Enfer