#Cyril Hanouna va t-il enfin être sanctionné à la hauteur de sa bêtise ? A ce stade, plus question de parler d'humoriste, être respectable fait pour divertir le peuple. Amuseur. Comique. De toute évidence cet homme n'est pas capable, seul, de réguler son tempérament, ses humeurs et règne, en roi, sur le PAF, avec la bénédiction d'un peu tout le monde.

Un bon humoriste est avant tout un homme... ou une femme faisant rire son public et ses téléspectateurs, sans être obligé soi-même de se rouler par terre. Hanouna, c'est tout le contraire. Dans #TPMP, le "chef" aux prémices d'un rire, et voilà sa cour qui démarre dans des ricanements stupides, certains se sentant même obligés d'en rajouter.

Publicité
Publicité

Des rires vaseux, des conneries dignes d'un groupe d'étudiants en première année de médecine. Sans offenser les étudiants en première année de médecine. Ce qui est le plus inquiétant, c'est la facilité avec laquelle il traîne vers le bas ses chroniqueurs. L'un dans le rôle du souffre-douleurs prêt à se prendre des nouilles dans le slip. A moins d'ailleurs qu'il n'en redemande, il faut s'attendre à tout avec cette troupe. L'association des journalistes LGBT a fait un sacrifice. Se farder les émissions d'Hanouna durant un mois. Quand on sait qu'une seule suffit pour se faire son idée. Leur but, révéler les valeurs douteuses de Cyril Hanouna.

Les journalistes cherchent les valeurs d'Hanouna, ils sont pas arrivés !

Les valeurs d'Hanouna ? Les bonnes ne sautent pas aux yeux à TPMP. "Homophobie, sexisme, racisme..." expliquent les journalistes.

Publicité

Lesquels se sont abrutis sur #C8 du 2 au 30 novembre 2016. C8 ? Bien sûr que la chaîne est co-responsable. Problème, Hanouna est le petit protégé de Vincent Bolloré, patron du groupe Canal +. Pas question de toucher à son roquet.

Hanouna, Morandini... les amis de Bolloré ne sont pas les nôtres

Lui qui a fait revenir Morandini sur i-Télé en pleine grève et qui a sabordé, en partie, celle-ci. On en arriverait presque à aimer des divertissements comme Mariés au premier regard, L'amour food, Cauchemar en cuisine... C'est dire. Le CSA ? C'est sans doute là qu'il faut trouver les plus grosses responsabilités. Un CSA qui n'ose pas sévir. Un CSA qui tolère que Hanouna rende l'antenne à l'heure de son choix. Un CSA assailli de plaintes et qui ne réagit pas. Un CSA qui va peut-être devoir s'expliquer. A moins que ses membres fassent partie des adeptes de TPMP.