Alors que le silence était de mise dans cette affaire, depuis quelques temps, les informations tombent et de nouveaux éléments apparaissent. Saad Lamjarred n'est pas seulement poursuivi en France pour viol et agression, mais également aux Etats-Unis, ou du moins il l'était. En effet, certains médias arabes ont annoncé en fin de semaine avoir réussi à contacter l'avocat de la plaignante américaine, Rifat Harb, qui a annoncé que sa cliente auditionnée par le procureur de New-York aurait signé un document qui précise qu'elle renonce à ses poursuites à l'encontre du chanteur marocain et qu'elle exige que l'affaire pénale soit aussi clôturée. Il est donc impossible pour le tribunal new-yorkais de poursuivre un accusé de viol sans la coopération de la présumée victime.

Publicité
Publicité

Alors que la question d'une possible extradition de Saad Lamjarred aux Etats-Unis se posait ces derniers jours, il s'avère que ce ne sera donc plus le cas.

Une répercussion positive pour l'affaire française ?

C'est en mai 2016 que cette affaire de Brooklyn a fait surface dans les médias et que Saad Lamjarred a démenti lors d'une conférence de presse à Rabat dans le cadre du festival Mawazine, Juste après, en juin 2016, elle a été réglée civilement selon les dires de l'avocat Rifat Harb, Saad Lamjarred et la présumée victime américaine s'étant mis d'accord en échange d'une certaine somme d'argent. Ce même avocat aurait déclaré à CNN Arabic que, pour lui, il serait préférable que le juge français accepte d'accorder la libérté provisoire à l'artiste, en attendant la fin de l'enquête et le prononcé de son jugement.

Publicité

Car, rappelons-le, si Saad Lamjarred n'a toujours pas été libéré provisoirement à l'heure actuelle, c'est parce que d'une part, aucune confrontation n'a eu lieu avec la victime présumée, et aussi et surtout parce qu'il y a ce risque qu'il puisse quitter le pays avant la fin de son jugement, comme il l'avait fait en 2010, fuyant les Etats-Unis pour le Maroc. En tout cas, on peut se demander si cette déclaration de Me Rifat Harb et la fin des poursuites américaines contre lui pourraient jouer en la faveur de Saad Lamjarred ici, en France... #SaadLamjarred #faitsdivers #Justice