#Eric Braeden, qui incarne depuis 37 ans le personnage de #Victor Newman dans le feuilleton Les Feux de l’Amour, publiera en Février prochain, son livre intitulé « I’ll Be Damned ». Dans ses mémoires, il dévoile plusieurs anecdotes intéressantes à propos de sa carrière, de sa famille, sans oublier des événements marquants dans Les Feux de l’Amour. Dans une interview pour TV Insider, l’acteur de 75 ans a révélé qu’il a failli mourir dans une explosion durant la Seconde Guerre Mondiale. Eric Braeden, de son vrai nom Hans-Jörg Gudegast, est venu au monde dans le sous-sol d’un hôpital à Kiel, en Allemagne, le 3 Avril 1941. Le lendemain de sa naissance, une série de bombes a démoli l’hôpital qu’il venait à peine de quitter. Braeden a également révélé que son père avait rejoint le parti Nazi.

Publicité
Publicité

« J’aimais mon père. Son décès quand j’avais 12 ans, a été le moment le plus dévastateur de ma vie. Mais le fait de découvrir toutes les horreurs perpétrées par sa génération, m’a rempli de honte et de colère. » Il ajoute : « Je savais que mon père, qui était le maire de la ville, était un homme honnête et respectable. Il n’y a jamais eu la moindre trace d’antisémitisme dans notre foyer. À l’époque, comme tous les officiers du gouvernement, il a rejoint le parti Nazi. »

Après le décès de son père, Eric Braeden a quitté l’Allemagne pour les États-Unis, dans l’espoir d’y trouver une vie meilleure. Une fois arrivé sur le sol américain, il n’avait que 50 dollars en poche et a dû accepter le premier emploi qu’on voulait bien lui offrir. La tâche a été plus difficile plus prévue, car tout le monde se méfiait des Allemands à cette époque.

Publicité

Dans l’un des chapitres de son livre, l’acteur raconte qu’il a finalement trouvé du travail, mais sa mission consistait à démembrer des cadavres pour un chercheur en médecine. « Il n’y avait pas de climatisation, il n’y avait pas de ventilateur. J’étais là, scalpel en main, transpirant à grosses gouttes, dans une grande salle remplie de cadavres. »

Les Feux de l’Amour : Victor Newman a été façonné par Eric Braeden

Eric Braeden a débuté sa carrière dans le cinéma en 1961, mais ce n’est qu’en 1980 qu’il a intégré le casting du feuilleton Les Feux de l’Amour. Il n’avait pas prévu de rester longtemps dans l’émission, en partie parce qu’il détestait le manque de profondeur du personnage de Victor Newman à ses débuts. À l’origine, Eric Braeden avait seulement signé un contrat de 3 mois dans Les Feux de l’Amour et la frustration qu’il ressentait sur le plateau du tournage a fini par le rendre dépressif. Il a tout de même réussi à convaincre le scénariste, Bill Bell de rendre Victor un peu plus terrifiant. Si vous avez regardé les premières apparitions de Braeden dans le feuilleton, vous aurez sans doute remarqué le changement drastique de sa personnalité.

Publicité

« J’ai adoré [le changement]. Victor Newman est finalement devenu un homme avec une personnalité à plusieurs facettes et avec des motivations authentiques ; ce qui est très intéressant à interpréter. Je partage aussi des points en commun avec lui. [Tout comme Victor, j’ai moi-même] été très jeune quand mon père est décédé et je sais exactement ce que ça fait d’être abandonné et de vivre ensuite dans la pauvreté. » Dans son interview pour TV Insider, Eric Braeden est brièvement revenu sur son altercation avec l’acteur Peter Bergman (Jack Abbott). « Je ne pouvais pas trop en parler [dans le livre] parce qu’à l’époque, j’avais signé un accord de non divulgation. Mais je suis vraiment heureux d’affirmer que Peter (Jack) et moi avons enterré la hache de guerre il y a très longtemps. J’ai énormément de respect pour lui et, ensemble, nous sommes tous les deux très importants pour l’émission. » #les feux de l'amour