L'amour est dans le pré avec, ce soir, la présentation des nouveaux agriculteurs. Alors que #M6 s'était contentée de quelques séries dont Le meilleur pâtissier spécial fêtes. Quatorze, dont trois femmes qui vont devoir séduire pour recevoir un maximum de propositions. Parmi eux un "nounours" nous dit-on. Un nounours qui ne devait pas l'être autant sur les terrains de rugby. Les crampons, il les a rangés, lui qui aujourd'hui a 46 ans. Une gueule de bad boy au premier...regard, mais on voit vite que ce vigneron doit être un épicurien. Viticulteur en... Bourgogne - Franche Comté. Cet homme pourrait être inondé de courriers grâce à son âge intermédiaire mais aussi parce que, sauf avis contraire, les viticulteurs parviennent à prendre quelques congés.

Publicité
Publicité

Bien sûr qu'ils travaillent beaucoup mais, contrairement à une poule qui posera un oeuf tous les jours, aux vaches qu'il faut traire encore et encore... les vignes ne font pas couler du vin tous les jours. Ce candidat est véritablement un "bon" coup. Il se dit ne jamais être dans la confrontation, a divorcé, il y a 5 ans après 18 ans de vie commune, est présenté comme un grand romantique et apprécie la romance version Dirty dancing. On prend le pari qu'une jeune femme boira bientôt un excellent vin. Comme les autres candidats, Christophe sera confronté dès ce soir au regard des autres. Ses meilleurs potes le féliciteront sans doute pour sa prestation et d'autres ne manqueront pas de se payer sa tête par derrière.

Karine le Marchand pour une douzième édition de L'amour est dans le pré, que l'on annonce meilleure que la précédente !

Cela dit, à la douzième édition, les candidats savent à quoi s'attendre et sont tous majeurs et en principe vaccinés à ce genre de conneries.

Publicité

Patrice, puceau à 52 ans se présente espèrons-le en connaissance de cause. Quoiqu'en pense certains, l'émission de #Karine le Marchand, légère, est moins nocive que d'autres choses. Comme les conditions dans lesquelles travaillent les agriculteurs pour arriver à se verser, quelquefois 350 mois par an. 1000 euros est pratiquement un luxe chez certains.

On achève bien les agriculteurs, un suicide par jour

Le 14 décembre 2016, Jean-Pierre le Guelvout, candidat de la saison 5 s'est donné la mort. Pascal, candidat la même année et ami de l'agriculteur explique: "On compte près d'un suicide d'agriculteur par jour. C'est énorme. Mais il y a de quoi. Quand on se tape des milliers d'heures de travail par an et qu'on a pas de revenus à la fin, il y a de quoi se flinguer.." #L'amour est dans le pré