La FM va disparaître d'ici 2025 pour laisser place au numérique. Et donc vous aurez beaucoup plus de choix pour écouter votre radio préférée, qu'elle soit sur la FM ou sur le net. Ces dernières années, beaucoup de webradios font surface alors que d'autres coulent. Même les grandes radios ont bien compris la nécessité d'être accessible sur la toile.En fin de compte, il est beaucoup plus simple de créer sa #Webradio car elle n'est pas soumise à des quotas par le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel). Techniquement tout le monde peut en créer une, particuliers ou professionnels.

La première webradio date de 1995. Mais c'est dans les années 2000 que l'engouement pour celles-ci est vraiment apparue.

Publicité
Publicité

Les sociétés en ont aussi profité, telles que Libération ou Arte. Mais c'était sans compter sur la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) qui, dès 2007, impose des droits de diffusion exorbitants. De nombreuses webradios sont obligées de fermer à cause de cela. Mais il faut savoir qu'aujourd'hui elles ont pris 30% du marché de la FM, et ce n'est pas fini avec la disparition de cette dernière.

Comment créer sa webradio

Aujourd'hui, il est facile de créer sa webradio. Il existe plusieurs façons. On peut créer son propre serveur, c'est-à-dire l'héberger chez soi sur son propre PC, ou un dédié, mais pour cela il faut une excellente connexion ainsi qu'une machine qui tourne non stop.On peut également l'héberger chez un hébergeur gratuit tel que Radionomy ou Listen2myradio, ce dernier en anglais.

Publicité

Le gros avantage du premier est qu'il est en français et que c'est eux qui paient la SACEM... Il y a aussi les hébergeurs payants comme Radioking qui vous permet également de créer son site web.

Pour faire des émissions en direct, il vous faudra cependant un logiciel type SAM Broadcaster ou encore Virtual Dj. Il en existe bien sûr d'autres gratuits ou payants. Voilà, vous en savez un peu plus et avez toutes les cartes en mains pour créer votre webradio correctement. L'avenir appartient au présent !