Ce dimanche la suite de cette aventure a été diffusée sur les petits écrans de nos voisins d'outre Manche pour le plus grand bonheur des fans. Après un exil d'à peine quatre minutes dans la saison 3 #Sherlock était rappelé en urgence par le gouvernement britannique suite au "retour" du terrible James Moriarty. Dans ce premier épisode de la saison 4 intitulé : "The Six Tatchers" ( "Les Six Tatchers"), notre sociopathe de haut niveau (comme il aime à le dire) préféré enquête dans un contexte plus trouble que jamais. Comme l'a confié Steven Moffat cette saison sera "bien plus sombre que les précédentes". Et c'est peu dire ! Dès les premiers instants nous assistons à des manipulations politique, un Sherlock survolté mais cherchant seulement à cacher sa crainte, sa tension intérieure et évidement son excitation.

Publicité
Publicité

Le tout procuré par le "retour" de son pire ennemi (ou du moins de son spectre...) et la perspective d'un jeux post-mortem planifié bien avant sa mort par celui-ci.

Comme à son habitude le détective s'ennuie attendant l'enquête idéale, qui le stimulera pleinement et lui permettra de se confronter à un autre cerveau brillant. Dans cet épisode inspiré de l'oeuvre originale d'Arthur Conan Doyle "Les Six Napoléons", nous assistons à une montée en puissance et complexité de l'intrigue. Avec au départ une affaire assez simple mais qui est le point de départ d'une terrible aventure à l'issue fatale ! Sans vouloir spoiler quoi que ce soit les fans sentimentaux doivent se préparer au départ définitif d'un des protagonistes, plongeant l'Univers de la série dans la phase la plus sombre de son histoire.

Sherlock toujours aussi haletant ?

Après un si long break nous aurions pu nous attendre à de drastiques modifications dans la formule de la série.

Publicité

Mais outre l'ambiance plus sombre, le duo Moffat et Gatiss ( co-réalisateurs) a su garder l'essence même de la série qui a fait son succès. Les acteurs sont toujours aussi époustouflant, avec un Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes) et un Martin Freeman (Docteur Watson) plus convaincants que jamais. Parvenant à nous faire découvrir de nouvelles facettes de leurs personnages toujours aussi attachants et fascinants. Les intrigues sont captivantes, les personnages passionnants et malgré une fin un peu précipitée, le scénario reste mené d'une main de maître d'un bout à l'autre donnant plus que jamais envie de voir les prochains épisodes. #Benedict Cumberbatch #Télévision