Hier, mardi 14 Février, avait lieu le procès opposant #Capucine Anav à la chaîne #NRJ12 au Tribunal des Prud'hommes. La jeune chroniqueuse de #TPMP avait porté plainte contre son ancien employeur, qui l'avait délibérément mise sur la touche en fin de saison dernière. Après s'être mise en arrêt maladie pour dépression, elle avait ensuite appris que la chaîne ne souhaitait plus la revoir sur son antenne dans une lettre envoyée le 30 Juin 2016. Mais Capucine demande aujourd'hui des comptes, et le paiement d'indemnités.

Le magazine Public a assisté au procès, et a tweeté en live les déclarations des avocats des deux parties, en commençant par celui de Capucine, qui demande la requalification de son contrat de travail, ce qui lui permettrait de pouvoir toucher ces indemnités.

Publicité
Publicité

En effet, elle a signé pas moins de 190 CDD (Contrats à Durée Déterminée, généralement d'une à quelques semaines) en l'espace de 4 ans, ce qui est interdit par la loi, qui n'autorise que 3 contrats consécutifs de ce type. "La seule fois où Capucine a été malade, pour dépression, NRJ12 a choisi d'arrêter sa collaboration", précise son avocat. Rappelons qu'après la co-animation du Mag de la Télé Réalité avec Benoit Dubois fin 2015, un échec d'audience fracassant, la chaîne avait replacé Capucine au poste de chroniqueuse, ce qui avait été très mal vécu par la jeune femme.

L'avocat de NRJ12 détruit la défense de Capucine

Par ailleurs, NRJ12 aurait interdit à l'apprentie animatrice de travailler sur une autre chaîne, ce qu'elle n'a pas respecté en allant rejoindre l'équipe de Touche pas à mon Poste sur C8.

Publicité

Mais pour l'avocat de NRJ12, "Capucine allait très bien pendant son arrêt de travail, et je vais vous le prouver". Selon Public, des extraits de presse et des tweets prouveraient en effet que la jeune femme avait prévu son départ sur C8 de longue date. Son arrêt maladie aurait-il été une façon de quitter son ancien employeur plus facilement ? Là encore, un tel comportement tombe sous le coup de la loi. C'est à ce moment-là, face à ces attaques, que Capucine a quitté la salle d'audience en larmes pendant quelques minutes, avant de revenir assister à la fin de la séance.

La Justice va maintenant délibérer, et le verdict de ce procès sera connu le 19 Avril prochain.