Un conte de fée. Ni plus ni moins. C'est ce qu'a vécu Soria Zeroual, hier femme de ménage, aujourd'hui femme de ménage avec, une parenthèse inespérée. Un rêve éveillé qui la marquera à jamais, elle, et sa famille. Mais une histoire qui restera aussi dans les annales du cinéma français. Comme l'actrice en concurrence, aux Césars 2016, avec les plus grandes artistes du pays.

C'est d'abord un jeu ou un défi. Un membre de sa famille lit une annonce pour un casting dans la région lyonnaise. Il est recherché une femme immigrée, une arabe au fort accent. Soria souhaite entraîner des amies dans l'aventure. Mais personne n'adhère. Elle ira seule. Seule et impressionnée. Mais, faire un petit rôle dans un film l'amuserait. L'équipe de Philippe Faucon, le réalisateur, procède à plusieurs essais. Mais cette femme retient son attention. Son petit rôle, elle ne mettra pas longtemps à l'avoir. Une sacrée récompense pour cette femme arrivée dans la ville de #Givors (Rhône) ,une grosse dizaine d'années plus tôt. Pas sûr qu'elle ne comprenne bien "la cerise sur le gâteau". Pourtant, elle va y avoir droit. Philippe Faucon la veut. Pas pour un petit rôle, pour le premier rôle de #Fatima, et c'est elle qui éblouiera l'affiche. Soria Zeroual devient, bien malgré elle, une actrice. Et l'aventure ne fait que commencer. Elle répète, elle tourne dans la région lyonnaise. L'équipe est scotchée. Elle joue... juste ! Le tournage terminé, sa discrétion est totale. Elle était femme de ménage avant... elle retourne à son balai, sans la moindre souffrance. Du ménage ou des paillettes, elle sait quel est son quotidien. Les pieds sur terre. Pour elle, en quelque sorte, tout est terminé. Il faudra la venue de Philippe Faucon, à Givors, pour un petit tournage au bord du Rhône, et en vue de la promotion du film, pour découvrir cette femme. Philippe Faucon se confie à des journalistes, lesquels comprennent qu'il est pour le moins ambitieux pour l'actrice et pour le film. Cette fois, les instances savent. Mais ne réagissent pas. Ils ne sont pas nombreux à prendre au sérieux la Givordine. Et cela ne la dérange pas. Pourtant, à Cannes, le public accorde 10 minutes d'applaudissements. Certes, le film n'est pas projeté dans le cadre de la sélection officielle, mais de la Quinzaine des réalisateurs. Pas encore assez pour recevoir les honneurs dans sa ville. Le film "Fatima" reçoit des récompenses, le monde du cinéma bouge. Le monde de Givors, toujours pas, mais cela viendra. Cela viendra, tout d'abord, le jour de l'annonce officiel des nommés pour les Césars 2016. Comme meilleur actrice: Catherine Deneuve, Cécile de France, Loubna Abidar, Emmanuelle Bercot, Isabelle Huppert et... Soria Zeroual. Les Givordins commencent à être fiers. Mais si elle veut une vraie reconnaissance, dans sa ville, il va falloir qu'elle attende encore. Quoi ? A croire que la population est tellement férue de cinéma qu'il en faut plus. Un oscar ? :

Soria Zeroual "star" du cinéma français, dans une ville sans cinéma

"... Elle n'a aucune chance, le film non plus" entend-on, comme pour justifier le désintérêt pour l'actrice. Pourtant, le bruit de la profession se fait entendre. Fatima ? "Pourquoi pas", disent les plus grands. Soudain, c'est le grand réveil dans la commune. Tout le monde connait Fatima, à moins que ce soit une autre ! Qu'importe, oui Fatima Fa-ti-ma. Les édiles mettent en route leurs réseaux. Les coutumes ne sont pas bien connues dans cette ville qui ne possède pas le moindre cinéma.

Une reconnaissance bien tardive à Givors !

Les places pour la cérémonie ne se distribuent pas comme çà. Des pointures politiques, quelques stars et même des nommés ne pouvant pas venir avec leurs proches. Les Césars, c'est sérieux. Sérieux et incroyable quand Fatima remporte le prix du meilleur film. Grâce en grande partie à l'interprétation d'une femme de ménage qui a su saisir son destin. Ce César, Philippe Faucon lui l'a offert. Un prix ramené dans son sac, le lendemain de la cérémonie. Simplement. #Césars 2017