Le dernier épisode de #La Villa des Coeurs Brisés 2 a été diffusé ce vendredi sur NT1, et de nombreux candidats ont quitté l'aventure célibataires. C'est notamment le cas de la marseillaise #Anaïs Camizuli, dont la rupture avec Antho aura marqué le séjour dans les Caraïbes. Mais la gagnante de Secret Story 7 a surtout choqué les esprits pour sa rivalité avec Martika. Cette dernière, débarquée en milieu d'aventure pour remplacer Maddy, aurait d'ailleurs subi un véritable harcèlement psychologique de la part de ses camarades, notamment Anaïs, Jazz et Eddy. Interrogée par TV Mag, Martika ajoute que la diffusion du programme a été difficile à vivre pour elle, ayant fait resurgir des souvenirs qu'elle avait préféré oublier.

Publicité
Publicité

De son côté, dans le cadre de la web-émission 'Le JT Maison' (YouTube) qu'elle co-anime avec d'autres célèbres marseillais, Anaïs préfère accuser la production d'avoir entretenu une image d'elle-même plutôt détestable, en ne centrant le montage que sur ses clashs avec Martika. Elle se demande d'ailleurs pourquoi le groupe TF1 a décidé de censurer la séquence du coup de pied dans la quotidienne pour la diffuser ensuite tranquillement sur internet... avait de la retirer face au tollé provoqué sur les réseaux sociaux. Anaïs ajoute même que ses rapports avec la jeune monégasque sont aujourd'hui cordiaux, et qu'elles se donnent des nouvelles.

Martika dément les propos d'Anaïs

Dans les colonnes de TV Mag, Martika se défend : "Ce n’est pas la production qui lui a demandé de m’affubler du nom de Maïtika, (...) ce n’est pas la production qui lui a demandé d’être aussi brusque avec moi et d’aller jusqu’à me mettre un coup de pied dans le ventre". Elle ajoute que beaucoup d'autres séquences ont été censurées par la production, certainement afin de ne pas choquer les téléspectateurs.

Publicité

Mais Martika va plus loin : "J’ai aussi reçu des menaces de mort de la part de Jazz. On m’a insultée très durement ainsi que ma famille".

Mais pourtant, aucun candidat n'a été exclu pour violence dans La Villa 2. Martika a trouvé l'explication. Selon elle, Anaïs était protégée par la production, qui souhaitait garder ce visage emblématique jusqu'à la fin du tournage. Quant à leurs rapports aujourd'hui, l'ex petite amie de Tony indique que sa rivale est simplement venue lui demander si elle comptait porter plainte contre elle, mais "ce n’est pas mon intention de rentrer dans ce type de procédures".

Grâce à ces nouveaux éléments, soutenez-vous désormais Anaïs ou Martika ? #Télévision