#Selena Gomez a surpris le monde entier en Août dernier, quand elle a décidé de mettre fin prématurément à sa tournée. Mais le plus surprenant reste le fait qu’elle ait immédiatement décidé d’entrer dans un centre de rehab. On pourrait qualifier ce type d’établissement de centre de désintoxication ordinaire, mais dans le cas de Selena, il ne s’agissait pas d’une mission pour arrêter l’#Alcool ou la drogue. Après avoir vécu une année difficile, la chanteuse a été couronnée reine d’Instagram. Elle a très vite réalisé que ce statut lui mettait énormément de pression. Elle avait la responsabilité de ne jamais décevoir ses fans … du moins c’est ce qu’elle pensait. Dans son interview pour Vogue Magazine, elle déclare : « Quand je suis devenue la personne la plus suivie sur #instagram, j’ai paniqué. Ça a commencé à me consumer de l’intérieur. J’y pensais déjà au réveil et c’était encore dans mes pensées en allant dormir. [Instagram] est devenu une addiction. J’y ai vu des choses que je ne voulais pas voir et ça enregistrait des informations indésirables dans ma tête. Je finissais toujours par me sentir comme une m---de quand j’ouvrais Instagram. » En entrant dans le centre de réhabilitation du nom de « Dialectical Behavior Therapy », l’été dernier, l’interprète de Love You Like A Love Song a appris à mettre de l’ordre dans ses émotions et à combattre ses troubles mentaux. Petit rappel : Selena Gomez souffre d’une maladie appelée « lupus », qui, en plus de l’affaiblir physiquement, provoque également une profonde dépression et de l’anxiété. Malgré son succès, elle a décidé de supprimer l’application Instagram de son téléphone, et a confié la gestion de son profil à son assistant(e).

La descente aux enfers de Selena Gomez

Lors de son entrevue avec Vogue Magazine, la jeune artiste explique que durant sa tournée, elle se sentait extrêmement seule. La solitude est pourtant la pire ennemie de toute personne souffrant de dépression. Au fil du temps, l’état de Selena Gomez n’a cessé d’empirer et elle a fini par perdre toute confiance en elle. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles elle a décidé de mettre fin à sa tournée plus tôt que prévu. « J’avais l’impression de n’avoir plus rien à offrir à mes fans, et ils commençaient à s’en rendre compte. (…) J’avais l’habitude de faire des concerts pour des enfants. Soudainement je voyais des gens dans la vingtaine ou la trentaine dans le public. (…) J’étais persuadée que je n’avais aucune forme de sagesse à partager avec eux. Ils se disaient sûrement que j’étais en train de leur faire perdre leur temps. » Toujours avec des mots plus poignants les uns que les autres, elle déclare : « Je me suis montrée vulnérable envers mes fans. Parfois je dis des choses que je ne devrais pas dire, mais je dois rester honnête vis-à-vis d’eux. Je sais que c’est aussi grâce à [mon honnêteté] que je suis arrivée là où je suis aujourd’hui. »

Selena Gomez encourage ses fans à être authentiques

Extrêmement reconnaissante des soins qu’elle a reçus lors de son passage en rehab, Selena Gomez n’a pas hésité à exprimer sa gratitude envers le Dialectical Behavior Therapy. « DBT a entièrement changé ma vie ! J’aurais voulu que les gens parlent un peu plus de la thérapie. Nous les filles, on nous apprend à être un peu trop flexibles, à être fortes, sexy, cool et décontractées … même quand nous sommes déprimées. On a besoin de savoir qu’on a tout à fait le droit de s’effondrer. »