Bryan Cranston était l’un des invités du talk-show « Live with Kelly » ce vendredi 17 Mars. La star des séries « Malcolm » et « Breaking Bad », qui vient de fêter son 61e anniversaire le 7 Mars dernier, est revenu sur les moments les plus mémorables de sa carrière. Il a également profité de son passage sur le plateau de l’émission, pour confirmer la rumeur selon laquelle les scénaristes de la série Malcolm se seraient souvent amusés à tester ses limites. « Oui, c’est ce que j’ai entendu dire. Ils se disaient à chaque fois ‘Qu’est-ce que Bryan Cranston refuserait de faire ? Dans quelle situation déjantée pourrait-on le mettre ? Et à quel moment il dirait ‘Non, je ne peux pas faire ça’ » L’acteur était visiblement très amusé par ce défi et n’a jamais refusé la moindre proposition venant des scénaristes. « J’ai été attaché à un bus qui roulait en pleine rue. J’ai été couvert de peinture bleue, de la tête aux pieds. On m’a aussi couvert d’#abeilles, il y avait environ 75 000 abeilles. Mais je me suis fait piquer. Ce que je retiens de cette expérience, c’est que quand vous portez un manteau d’abeilles vivantes, comme je l’ai fait, vous ne devriez vraiment pas être surpris de vous faire piquer. (rires) Vous ne devriez pas vous affoler en criant ‘C’était quoi ça !? Aaaaah !’ Si vous réagissez comme ça, vous aurez des ennuis. Si vous vous mettez à les toucher, les abeilles ont le réflexe de pointer leur dard. »

Plus de peur que de mal pour Bryan Cranston

L’ancien interprète de Hal Wilkerson dans la série Malcolm n’a jamais eu peur de relever le défi de porter un manteau d’abeilles. Néanmoins, l’incident qui s’est produit pendant le tournage est rapidement devenu très embarrassant. Sur le plateau de Kelly Ripa, il déclare : « Mon rôle dans cette scène était de me retourner. À ce moment-là, l’une des abeilles est descendue dans mon slip, juste au niveau des [bijoux de famille] et je me suis fait piquer dans cette zone. » L’apiculteur qui était chargé d’accompagner Bryan Cranston tout au long du tournage de cette scène, était déjà préparé à intervenir en cas de piqûre. Malheureusement, l’insecte avait choisi une zone un peu trop intime. Le spécialiste s’est contenté de s’excuser de ne pas pouvoir intervenir. Heureusement pour l’acteur, cet incident n’a pas engendré de graves conséquences. « Je ne suis pas allergique aux abeilles. Je les adore. Je me suis rendu compte que la douleur causée par une piqûre d’abeille est largement amplifiée par l’effet de surprise. (…) Il y a juste une petite sensation de piqûre, comme celle que l’on ressent pendant une prise de sang. C’est ce que j’ai ressenti. » #Byan Cranston #Séries TV