En 2007, la chanteuse et actrice Thalia a contracté la #maladie de Lyme. Cette maladie peut paralyser ou même tuer les patients qui ne reçoivent pas le bon traitement. Malheureusement, elle est encore difficile à diagnostiquer et à soigner. La chanteuse canadienne #Avril Lavigne, les acteurs Ben Stiller et Richard Gere, l’ancien président américain George W. Bush ou encore Nick Cannon l’ex-mari de Mariah Carey, ont également souffert de cette maladie peu connue. Dans une interview, #Thalia raconte son effrayante expérience et le cauchemar qu’elle a vécu avant de recevoir le traitement adéquat. « Avant de contracter la maladie de Lyme, je n’avais aucune idée de sa puissance et de ses effets dévastateurs. Quand j’ai commencé à ressentir les premiers symptômes, je ne pensais pas du tout qu’il pouvait s’agir de la maladie de Lyme, parce que j’arrivais à la fin de ma grossesse. Je pensais que c’était normal. Ça a commencé pendant les 2 derniers mois de ma grossesse, quand j’étais enceinte de ma fille Sabrina. Je me sentais très fatiguée tout le temps, j’avais mal partout, j’étais clouée au lit en permanence. » Pourtant, la star mexicaine est connue pour être toujours pleine d’énergie et très sportive. « Je transpirais beaucoup trop, je souffrais d’insomnie et je ressentais une forte douleur dans la nuque. Mon cou était tellement raide que je n’arrivais pas à bouger la tête. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que quelque chose n’allait pas. »

Rongée par la maladie de Lyme, Thalia a failli baisser les bras

Thalia a rencontré plusieurs médecins ; a fait des heures de recherches, jusqu’à ce qu’elle retrouve ses symptômes dans la description de la maladie de Lyme. « J’ai fait des prises de sang pour vérifier s’il s’agissait de la maladie de Lyme et les résultats ont été négatifs trois fois de suite. J’ai passé 8 mois sans aucun traitement. Un jour, je n’en pouvais vraiment plus et j’ai dit à mon mari ‘Mon amour, reste avec moi aujourd’hui parce que c’est probablement la dernière fois que tu me vois en vie. Je suis sur le point de m’effondrer et de mourir. Je n’ai plus la force de me battre et de continuer à vivre.’ » Des paroles que le producteur de musique, Tommy Mottola n’oubliera jamais. « Il a eu tellement peur de me perdre qu’il a tout fait pour chercher les meilleurs laboratoires spécialisés dans le traitement de la maladie de Lyme. Par la suite, les médecins ont confirmé que je souffrais vraiment de cette maladie et d’une grave infection. J’ai enfin eu droit à un diagnostic concluant. J’ai suivi un traitement pendant deux ans et je devais avaler une trentaine de comprimés par jour. Ce sont ces deux ans de lutte qui m’ont permis d’avoir un peu de stabilité. Aujourd’hui, j’ai toujours peur que cette espèce de tsunami revienne. »