Comme prévu, l'épisode 92 s'inscrit dans la suite du très bon épisode 91 en proposant cette fois un point de vue beaucoup plus long dans plusieurs des univers les plus importants, tout en nous introduisant les caractéristiques du troisième univers. Bien évidemment, à l'image de son dieu de la destruction, l'univers 3 est centré sur la robotique avec toujours ce leitmotiv de l'intelligence. Mais ce qu'on apprend c'est qu'en plus de produire des robots et humains modifiés, la plupart des 10 guerriers de cet univers ont subis des modifications spécialement pour le tournoi. On découvre ainsi deux personnages clés, le mortel modifié le plus puissant de cet univers ainsi qu'un androide créé spécialement pour être totalement inéjectable de l'aire de combat ! L'univers 3 ne sera pas à sous-estimer ! Parallèlement, toujours pas de nouvelles de Jiren dans l'univers 11 mais le commandant rejoint enfin le tournoi, la protection de l'univers sera laissé aux recrues en formation des pride troopers. C'est aussi l'occasion d'apprendre que les pride troopers ont commencé un entraînement spécial en vue du tournoi du pouvoir.

Publicité
Publicité

Retour dans notre univers, Buu est absolument impossible à réveiller, de plus il est impossible d'utiliser la salle de l'esprit et du temps dans cet objectif...

Une salle qui a ENCORE été détruite par Vegeta qui n'a absolument rien à ficher des mise en garde de Monsieur Popo... Après avoir écarté Satan, trop trouillard pour participer, on retrouve le groupe en crise puisque la vérité sur l'enjeu du tournoi vient d'éclater. Après des excuses de Gokû, c'est dans un mélange de pardon, de peur (de Beerus, qui menace allègrement) et surtout parce que Bulma propose de payer les récompenses que l'équipe se resoude. Cependant il manque toujours un participant... et à la surprise de tout le monde, Gokû propose Freezer dans le plus grand des calmes !

La Toei tue-t-elle la signification du Super Saiyan ?

Parlons du sujet qui fâche et sur lequel j'ai déjà personnellement mon avis.

Publicité

Déjà choqué, voire outré, par la transformation bien trop facile de Kyabe en Super Saiyan, cet épisode rajoute une couche. En effet, en plus d'être la première femme Super Saiyan, Caulifla est la première femme à devenir Super Saiyan sans colère. Grâce à une petite astuce révélée par Kyabe, toute personne avec du potentiel (Caulifla est considérée comme une génie) peut se transformer en SSJ1 seulement en se concentrant sur un picotement ressenti dans le haut du dos. Alors que Gokû avait du perdre son meilleur ami pour éveiller cet force, il suffit d'un petit picotement dans le dos et c'est parti...? N'est-ce pas trop simple ? Selon moi, non. En effet le Super Saiyan 1 a toujours était basé sur les sentiments, mais maintenant qu'il appartient un peu au passé, donner un mode de transformation basé sur l'expérience de ceux qui se transforment et leur sensibilité n'est pas une mauvaise idée. Vegeta a appris comment faire à Kyabe à la dure, et alors que Kyabe souhaitait faire pareil avec Caulifla, il s'est basé sur son propre ressenti pour apporter une solution simple et intéressante.

Publicité

Oui, c'est trop simple, mais la manière dont c'est introduit rend la transformation bien plus logique que celle de Kyabe et n'apporte pas vraiment d'inconvénients en étant introduite aussi loin dans l'histoire. C'est au final une première transformation mythique et surpuissante pour Caulifla, grâce à la Toei qui a eu l'intelligence de conserver une musique toute nouvelle pour ce grand moment. La semaine prochaine, ce sera au tour de Kale de démontrer sa tout puissance de Super Saiyan Berserker...Qu'avez vous pensé de l'épisode? Dite le moi en commentaire sur Facebook @DB.Team.FR ou sur Twitter @DBSBlastingNews ! #Review #Dragon Ball Super #Anime