Il y a quelques jours sur NRJ12, #Kim Glow a quitté la villa des Anges 9 à Miami par la petite porte, excédée par la mauvaise ambiance au sein des candidats, dont la quasi-totalité s'était retournée contre elle dans les derniers épisodes. D'après certaines rumeurs, elle en serait même venue aux mains avec Vincent Queijo, accélérant ainsi son départ. Kim a d'ailleurs déclaré qu'elle avait porté plainte contre son ancien colocataire dès son retour à Paris. Vincent et certains autres anges ont beau démentir, la bimbo marseillaise a décidé d'aller jusqu'au bout de sa démarche juridique. Elle a également longuement raconté son départ sur le plateau du Mad Mag

Dernièrement, nous vous dévoilions sur Blasting News la séquence non censurée de la crise d'hystérie de Kim juste avant son départ (à voir sans attendre ICI).

Publicité
Publicité

On y remarque que la jeune femme est allée particulièrement loin dans les insultes, en étant certaine que la séquence ne serait pas diffusée, car elle a eu lieu lors du jour de repos des candidats dans #Les Anges 9, le dimanche.

Milla Jasmine donne sa version et balance

Face aux proportions juridiques que prend actuellement l'événement, c'est Milla, l'ennemie jurée de Kim pendant le tournage, qui a décidé de dévoiler sa version et d'expliquer quel est, selon elle, le vrai visage de la marseillaise. Elle indique notamment que Kim adoptait un comportement différent "en off", c'est-à-dire quand les caméras ne tournent pas : "Je trouve ça pitoyable de se faire passer pour la victime et de prendre le public à partie [dans le Mad Mag, NDLR). Kim, c'est la Reine du Off, c'est-à-dire qu'elle fait tout quand les caméras ne tournent pas. (...) La nuit, elle nous insultait en nous disant qu'elle nous manipulait et qu'on était ses marionnettes".

Publicité

Milla ajoute que le jour où Kim a embrassé l'ange anonyme Anthony, elle s'en est également violemment prise à son ex Antho.

"Elle n'est pas partie parce qu'elle était à bout, elle est partie parce qu'elle avait compris que son vice ne marcherait plus avec nous, et qu'on l'avait démasquée !", précise Milla, qui revient également sur la supposée bagarre entre Vincent et Kim la veille de son départ. L'ancienne candidate des Princes de l'Amour 3 indique que Kim n'a jamais été violentée par Vincent, et que la scène a été filmée. Reste à savoir lequel de Vincent ou Kim demandera l'utilisation de cette vidéo si l'affaire arrive jusqu'au tribunal.

Ecoutez les détails précis de la nuit précédant le départ de Kim, pour vous faire votre propre opinion :

#Télé-réalité