Le couperet est tombé ! Cette semaine, plus exactement le mercredi 7 juin, le #CSA a publié un communiqué de presse visant à sanctionner #Cyril Hanouna et son émission à succès Touche Pas à Mon Poste. En effet, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel va interdire à C8 de diffuser des publicités pendant le talk-show durant trois semaines. Cette sanction fait suite aux deux séquences jugées choquantes lors de la cette saison de l'émission, entre 2016 et 2017.

Rappel des faits

La première séquence qui a été sanctionnée par le CSA montre des images "humiliantes" tournées en caméra cachée. Diffusée le 3 novembre dernier, Cyril Hanouna avait fait croire à son chroniqueur Matthieu Delormeau qu'il était coupable d'homicide volontaire et qu'il avait besoin de lui pour le couvrir.

Publicité
Publicité

Le pauvre jeune homme découvrira le pot aux roses seulement le lendemain et en direct sur C8 pendant l'émission.

La deuxième séquence sanctionnée concerne un geste déplacée de la part de l'animateur vedette. En effet, Cyril Hanouna a mené la main de sa jeune chroniqueuse Capucine Anav sur son sexe profitant du fait qu'elle est les yeux bandés. Un geste sexiste et déplacé que le CSA et le public n'ont pas dut tout apprécié. Ce jour là, la séquence fut l'objet de plus de 14 000 plaintes.

Et ce n'est pas la première fois que l'émission est dans le collimateur ! Le CSA avait prononcé une mise en garde le mercredi 23 novembre 2016 à cause d'une insulte de Cyril adressée à son chroniqueur Matthieu Delormeau et une mise demeure concernant un baiser que Jean-Michel Maire s'était permis de donné sur la poitrine d'une jeune femme.

Publicité

Le CSA a jugé que cette "séquence mettait en avant des préjugés sexistes et diffusait une image dégradante de la femme".

Une perte concidérable

Pour ces deux faits, le CSA a décidé de supprimer les coupures publicitaires émises pendant l'émission à partir du lundi 12 juin. Une sanction qui a d'ailleurs été appliquée récemment à cause d'un sketch jugé homophobe. Cette fois, l'addition est salée ! Et c'est Cyril hanouna en personne qui révèle la somme "énormissime" que va perdre la chaîne durant ces trois semaines sans publicité : entre cinq et six millions d'euros !

Baba tente le tout pour le tout et propose un marché au CSA : que l'interdiction soit levée à condition que l'argent engendré par la publicité soit reversé à des associations qui en a vraiment besoin. "Si le CSA nous regarde, franchement pourquoi on ferait pas ça ? J'aimerais reverser tout cet argent que sera récolté aux Anges de la rue, au Resto du Coeur, à des gens qui sont dehors et au moins on serait tous contents !" Le CSA va-t-il accepter ce deal ?

Cyril Hanouna provoque le CSA

Pour le trublion du PAF, "cette sanction, c'est n'importe quoi" ! Et il n'hésite à dézinguer le CSA dès le lendemain sur #TPMP. Dans les loges, Cyril Hanouna, entouré de son équipe, imite les personnes ayant signalé TPMP au CSA en faisant semblant de dénoncer des actes sans gravité au téléphone.

Publicité

Un sketch ironique qui démontre bien la rancoeur de l'animateur. Il ajoutera : "Le CSA veut interdire Touche Pas à Mon Poste." Cyril Hanouna se met à désigner chaque personne de son équipe en affirmant : "Il t'aime pas ! Il t'aime pas ! Il t'aime pas ! Il ne peut pas te voir !"

Le ton est donné et Hanouna n'hésitera pas à en rajouter une couche en chantant sur l'air de la chanson de Diam's : "Laisse moi kiffer la vibes avec Schramek ! Chui pas d'humeur à ce qu'on me prenne la tête, non non non non !". Un message évidemment adressé à Olivier Schrameck qui n'est autre que le président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Il publiera cette vidéo sur son compte Twitter pour ques les Fanzouzes (les fans de TPMP) puissent en profiter et retweeter au maximum.

Une provocation de plus Cyril ?