L'émission Touche pas à mon poste a bien souvent fait parler de lui suite à divers dérapages notamment concernant des propos homophobes. En réponse aux séquences controversées de l'émission, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a décidé de suspendre pendant trois semaines la publicité de l'émission.

TPMP : Deux sanctions lourdes de conséquences pour l'émission

L'émission Touche pas à mon poste s'attire bien souvent les foudres du grand public. La décision du CSA à l'encontre de l'émission est en réponse à la séquence où Cyril met la main d'une chroniqueuse qui avait les yeux bandés sur son sexe diffusée il y a quelques semaines chez #TPMP ainsi que la caméra cachée dans laquelle Cyril Hanouna faisait croire à Matthieu Delormeau qu'il assistait à un meurtre.

Publicité
Publicité

Ce dernier était présenté comme témoin d'une agression mortelle commise par l'animateur et était sommé de s'accuser du crime. Il n'était visiblement pas informé de la situation ce qui le rendit particulièrement vulnérable et en détresse le lendemain, lors de l'émission. « #C8 a gravement méconnu son obligation de faire preuve de retenue »

Le communiqué indique que Le Conseil supérieur de l'audiovisuel prononce deux sanctions contre C8, concernant des séquences diffusées dans Touche pas à mon poste. Ces sanctions interdisent de diffuser des séquences publicitaires pendant l'émission, « ainsi que 15 minutes avant et 15 minutes après sa diffusion ». De plus, cette sanction concerne les émissions en direct et leurs rediffusions durant trois semaines.

C'est une première pour le CSA qui vise directement les fonds d'une chaîne de télévision. D'après le site Les Jours, on parle ici de deux millions de pertes.

Publicité

Le Grand Direct des Médias est bien plus pessimiste sur le sujet et estime un manque à gagner de deux à trois millions. Cette décision s'est basée sur la recommandation du conseiller d'Etat qui recommandait une amende de 50 000 euros. Le CSA, après s'être penché sur les différentes actions de l'émission, a décidé d'alourdir la sanction.

Cyril Hanouna réagit

Dans TPMP, ce jeudi 8 juin, l'animateur consacre son émission à la sanction du CSA. Il suggère au gendarme de l'audiovisuel la modification de la sanction en proposant d'aider des associations caritatives. Pour #Cyril Hanouna, pas question de faire profil bas et se dit « choqué » par cette décision. De plus, il évoque un manque à gagner pour l'émission « énormissime » de 5 à 6 millions d'euros ! « Cette sanction, c'est n'importe quoi ! » L'animateur dénonce à plusieurs reprises un acharnement du CSA contre TPMP et propose, dans une moindre mesure, de faire un versement des recettes publicitaires à des associations.