Ce mercredi 7 juin, le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) a rédigé un communiqué de presse visant à sanctionner certaines séquences jugées humiliantes et sexistes de l'émission "Touche pas à mon Poste". Ce communiqué concerne directement deux incidents majeurs commis dans l'émission. Une où un chroniqueur, Matthieu Delormeau, a été victime d'une caméra cachée; et une autre où la chroniqueuse, Capucine Anav, a été contrainte de poser sa main sur le sexe de l'animateur. L'émission risque aussi très gros après la polémique en mai, où l'animateur a été accusé d'#Homophobie après avoir piégé un homosexuel via un site de rencontre.

Les polémiques de l'émission "TPMP"

L'émission Touche pas à mon Poste a été la source de nombreuses polémiques qui ont été sanctionnées par des avertissements successifs de la part du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.

Publicité
Publicité

Ce fut notamment le cas lors de l'émission du 3 novembre 2016 où l'un des chroniqueurs, Matthieu Delormeau, a été victime d'une caméra cachée dans laquelle il a été présenté comme un témoin d'une agression mortelle. N'ayant pas été informé de cette supercherie, l'animateur s'est alors retrouvé dans un état de détresse pendant la durée de l'émission. Cette séquence a été jugée humiliante et le CSA a forcé l'émission à ne pas diffuser de séquences publicitaires pendant une semaine.

Une autre sanction a aussi été déclarée lors de la séquence diffusée le 7 décembre 2016, lorsqu'une chroniqueuse a été forcée, les yeux fermés, de poser la main sur le sexe de l'animateur. Dénoncée comme sexiste, dégradante et disposant d'un impact négatif sur le jeune public, la séquence fut l'objet de 40 000 plaintes.

Publicité

De plus, une procédure de sanction est toujours en cours pour un canular jugé homophobe diffusé en mai, suscitant un nombre important de mécontentement avec plus de 40 000 plaintes. Ce canular visait à piéger à l'antenne des utilisateurs du site de rencontre Vivastreet. Le canular a pris une tournure homophobe lorsque le présentateur de l'émission, Cyril Hanouna, a commencé à imiter une personne homosexuel en la stéréotypant : voix et gestes efféminés. L'animateur a ensuite entamé une conversation sexuelle avec la victime, le poussant à raccrocher quand ce dernier apprit qu'il était actuellement en direct sur l'émission. Cet individu, par peur d'être reconnu par son entourage, finit par faire une crise de détresse. Notons que le taux de suicide chez les personnes homosexuelles est 10 fois plus élevés que la moyenne et que ce genre de canular aurait pu être meurtrier dans certaines circonstances.

Les conséquences pour l'émission "TPMP"

Dans le communiqué de presse, le CSA revient sur les deux premiers incidents commis dans l'émission, forçant la chaîne à ne plus pouvoir diffuser d'annonces publicitaires en juin durant 3 semaines.

Publicité

On ne sait cependant pas ce qui va advenir des sanctions liées au scandale homophobe lors d'une séquence en mai, qui a suscité un boycott massif de la part des téléspectateurs, des chroniqueurs ainsi que des principaux annonceurs de la chaîne. On peut donc s'attendre à de nombreuses pertes financières de la part de la chaîne C8 qui tire une partie importante de ces profits grâce à l'émission.

#Télévision #TPMP