Stupeur sur le plateau de Touche pas à mon poste (#TPMP). Le 9 mai aux alentours de 20h30, Thierry Moreau, chroniquer emblématique de l'émission annonce en direct son départ. Les autres chroniqueurs sont stupéfaits par cette décision surprise. Mais est-ce vraiment une surprise lorsque l'on sait que Thierry Moreau est absent depuis plusieurs semaines du plateau pour diverses raisons. Le départ n'aurait-il pas été précipité ? En tout cas, le doute peut subsister.

Une polémique d'une ampleur inimaginable

Tout juste le temps de se remettre de cette décision choque et des attaques qu'il reçoit sur les réseaux sociaux, certains attaquant #hanouna sur le fait qu'il a obligé Moreau à quitter l'émotion, TPMP dérape (une fois de plus).

Publicité
Publicité

Àl'occasion du prime Radio Baba du 18 mai, le patron de H2O Productions décide de poster une annonce sur un site de rencontres pour personnes du même sexe. Il appelle ainsi certains profils, imitant pathétiquement les clichés liés aux homosexuels (mimiques par exemple), sans se soucier des personnes de l'autre côté du téléphone.Le plateau est hilare de cette pitrerie. Mais cette séquence abuse une fois de plus les téléspectateurs. Stupéfaits par cette séquence, la plupart des annonceurs publicitaires émettant pendant l'émission décident de suspendre leurs post publicitaires durant cet horaire. En quelques jours, le Conseil Supérieur de l'audiovisuel (CSA) reçoit plus de 25 000 signalements obligeant l'ouverture d'une nouvelle procédure qui s'ajoute à celle de "l'affaire des nouilles" et "du bisou sur les seins".

Publicité

La sanction est très lourde pour TPMP et la chaîne C8. Le CSA décide de supprimer les coupures publicitaires diffusées pendant l'émission pour "Protéger les annonceurs de l’image homophobe qui s’accroche à TPMP après une séquence qui a particulièrement choqué le public". Cette suspension de publicités est une perte considérable pour la chaîne. On estime à environ 1,5 million d'euros le préjudice lié à cette sanction pour C8.

Des audiences en chute libre

Même s'il ne faut pas encore parler de catastrophe industrielle, TPMP connaît aussi des problèmes au niveau de l'audience. Depuis plusieurs semaines, l'émission est chaque jour dépassé par le talk-show de Yann Barthès sur TMC, Quotidien, qui connaît des audiences exceptionnelles avec un record à plus de 1,9 million de téléspectateurs. Dans Quotidien, on profite d'ailleurs de ce souffle nouveau pour glisser quelques tacles à Hanouna et ses chroniqueurs comme le soir où Arthur est invité de l'émission et plaisante des menaces téléphoniques de Hanouna.

Publicité

Vincent Dedienne s'est aussi démarqué hier soir. Le récent lauréat du "Molière de l'humour" a taclé Hanouna sur la séquence évoquée précédemment.

Un autre départ polémique et une absence mystérieuse

Et comme si ce n'était rien, de nouveaux mystères persistent. Enora Malagré, annonce lundi soir sur son compte Twitter son départ de l'émission. Ce départ très commenté sur les réseaux sociaux le sera aussi sur le plateau où elle a officié comme chroniqueuse depuis plus de 7 ans.

Enfin, depuis la séquence du 18 mai, un chroniqueur est très peu présent dans l'émission. Mathieu #Delormeau, qui a toujours avoué son homosexualité a eu du mal avec cette séquence. Quand il a voulu en parler sérieusement, Hanouna a ironisé et lui a coupé la parole pour passer à autre chose. Et depuis ? Plus rien. "Les Fanzouzes" se demandent alors où est passé Delormeau qui s'affiche depuis plusieurs semaines comme un chroniqueur important de l'émission. S'il devait s'agir d'un nouveau départ phare, difficile de savoir si TPMP arriverait à s'en remettre. Pourtant, Cyril Hanouna a déjà annoncé son intention de continuer l'émission l'an prochain. Serait-ce l'année de trop ? Réponse dans les prochaines semaines.