La vidéo publié par L214 montre toute l'abomination des pratiques en abattoir. Publié jeudi, elle dénonce la longue mort des porcs par gaz CO2. On y voit deux cochons rentrés dans une nacelle, criant, convulsant et manquant de respiration, tout cela avant qu'ils ne s'écroulent brutalement sur le sol puis c'est au tour de deux autres cochons de rentrer dans ce cachot de CO2 et ainsi de suite. C'est la seconde fois que L214 partage une de leurs vidéos de surveillance à l'#abattoir de Houdan, situé dans les Yvelines. En effet, la première vidéo, qui remonte à février dernier, dénonçait déjà les méthodes de cet établissement, filmant des cochons frappés au fouet et au pistolet électrique par un employé, pendant 10 minutes.

Publicité
Publicité

A cette époque, le directeur de l'abattoir avait expliqué ne pas être d'accord avec les actes violents de son employé, mais rappelons que chaque semaine 2500 porcs sont tués dans cet établissement de Houdan.

Les deux militants, dont le cofondateur Sébastien Arsac, de L214, ayant installé les caméras à l'abattoir de Houdan, devaient déjà être jugés dans quelques jours au tribunal de Versailles, pour avoir pénétré par effraction. En effet, la GoPro qui leur servait de caméra de surveillance est tombée et l'une des employées de l'établissement a contacté les autorités. On ne sait donc toujours pas comment aujourd'hui L214 a pu récupérer les images de cette caméra de surveillance.

"L'endormissement au CO2 ne sera jamais instantané»

La pratique utilisée par l'abattoir de Houdan est répertoriée par la FAO ( l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture).

Publicité

Elle recommande des méthodes qui ne peuvent provoquer qu'une mort longue et atroce pour ces porcs. En ce cas, le directeur de l'abattoir de Houdan s'est justifié expliquant que la mort au gaz CO2 ne pouvait que se faire sur une longue durée. Il a ajouté avec ironie, que pour changer de méthode et consentir à l'étourdissement électrique, une nouvelle machine était nécessaire, et qu'il attendait donc un don de L214 pour ce faire.

L214 a partagé une pétition pour stopper cette méthode d'étourdissement. Guillaume Meurice, végétarien et chroniqueur chez France Inter a partagé celle-ci et commenté avec une touche d'humour noir la dernière vidéo de L214 sur cet abattoir de Houdan. Après avoir décrit la scène et expliqué la situation des deux militants, il insiste sur ce que doivent endurer les #Animaux avec cette machine à CO2: "ils ont l’impression de ce noyer en même temps cela les brûle à l’intérieur". #Ecologie