Au vu du titre de l'article, vous vous attendiez peut être à une autre #Review salée, notamment après mon léger coup de gueule de la semaine dernière avec le retour de Broly et la sous exploitation des personnages secondaires [VIDEO]. Et bien ce n'est pas le cas puisque j'ai adoré cet épisode, pourtant il faudra tout de même discuter de certains points fondamentaux qui l'empêche de rentrer dans les plus mythique de la licence Dragon Ball.

Les Pride Troopers sont de très bons personnages, ils ont tous été nommés et ont chacun des pouvoirs très variés et complémentaires tout en restant dans le thème du justicier. Ce n'est pas juste un groupe de gringalets habillés pareil pour faire genre, on sent réellement la cohésion de groupe et la force de leur équipe.

Publicité
Publicité

D'un autre coté, C-17 et C-18 n'ont également aucun mal à collaborer même s'ils se séparent rapidement au final. Les deux cyborgs nous impressionnent tout l'épisode par leur froideur et leur force. En plus de cela, les séquences de combats les mettant en avant ont eu droit à une animation très soignée ! Parallèlement ont retrouve une technique combinée de Tortue Géniale/Kame Sennin et Ten Shin Han, le groupe commence à se rassembler alors que le tournoi va entrer en phase finale. On comprend que Freezer a continué son massacre dans son coin, éliminant au passage Murichim, l'as de l'univers 10. Les personnages secondaires, même les leaders des univers mineurs n'ont définitivement pas droit à un traitement, et c'est un peu triste.

Isolées face à deux puis quatre Pride Troopers, Kale et Caulifla nous livrent une excellent scène, manquant pourtant cruellement de réalisme.

Publicité

Caulifla semble avoir beaucoup de mal face à ses adversaires sans pour autant prendre la peine de se transformer... Et alors que Kale s'en veut à elle même, exactement de la même manière de d'habitude, un changement en elle s'opère et elle revêt une nouvelle apparence plus svelte semblable au design de Toriyama et contrôlant sa puissance. Alors certes, vous allez me dire que d'habitude sa colère était dirigée vers quelqu'un (Cabbe, Gokû...) mais le texte est pourtant très similaire et l'épisode s'attarde très peu sur ses états d'âme ou son envie de changer. On offre littéralement une transformation et un contrôle à Kale sans raison valable, rendant presque la transformation encore moins justifiée que le Super Saiyan Enragé de Trunks dans l'arc précédent !

DBS : Kale Maitrîsée est-elle une mauvaise transformation ?

Non, c'est une très bonne transformation, à des années lumières du bête plagiat de Broly qu'est le Super Saiyan Berserker, ce qui me pousse à me redemander si la forme très musclée n'est pas un délire de la Toei d'ailleurs [VIDEO]. Le problème réside dans le fait qu'apparemment cette forme n'est en aucun cas une évolution.

Publicité

Le design est très sympa, retrouver le coté unique et féminin de Kale aussi, mais quasiment de suite après son apparition Kale l'abandonne pour un boost de puissance avec le SSBerserker ! En gros cette forme est là uniquement pour signifier que Kale a maîtrisé son potentiel mais reste pourtant inférieure au plagiat de Broly, que Kale garde une grande partie de l'épisode. Cette forme pourtant très classe n'est pas vraiment justifiée par une remise en question du personnage et est très peu utile puisque le Super Saiyan Berserker peut maintenant être utilisé sans problème et est plus puissant... Quel dommage. Il faudra voir l'avenir que la Toei réserve à cette forme dans les prochains épisodes... ou attendre le manga pour la voir utilisée à son plein potentiel !

Qu'avez vous pensé de l'épisode et des deux gros défauts que j'ai soulignés ? Partagez la review si mon analyse vous plaît et n'hésitez pas à laisser un commentaire sur Facebook @DB.Team.FR ou Twitter @DBSBlastingNews ! #Dragon Ball Super #Anime