Publicité
Publicité

Nette, implacable, la décision est tombée : NRJ12 a décidé tout simplement de retirer ‘’#UNDRESSED’’ de sa grille de programme, après deux diffusions (les 12 et 19 juillet). L’information, titrée « Clap de fin pour Undressed sur NRJ12 », a été dévoilée, le 20 juillet 2012, sur Télestar, par notre Confrère François Coulaud. Il faut dire que ‘’Undressed’[VIDEO], qui, rappelons-le, était diffusée en première partie de soirée et animée par Xavier Delarue et Tatiana Laurens-Delarue, ne faisait pas l’unanimité. Aux dires de notre confrère, « elle causait des migraines à la chaîne ». La raison ? Selon François Coulaud, « l’émission tournée, il y a un an, avait mis un temps fou à intégrer les grilles de programmes de NRJ12 ».

Publicité

NRJ12 s'est-elle rendu compte de la médiocrité de "Undressed'' (?) !

Au-delà de cette décision, on peut s’interroger sur les motifs réels de cette décision prise par cette chaîne de la TNT… Tout d’abord, il n’est pas interdit de se demander si NRJ12 s’est rendu compte de la médiocrité, de la bassesse de ‘’Undressed’’ (?) ! Cependant, il a été constaté que l’audience était un peu faiblarde, et ce malgré une remontée un peu tardive [1] et les réactions diverses sur les réseaux sociaux. Mais, dans tout ceci, que deviennent les candidats qui ont tourné les numéros suivants de cette émission ? La question reste posée, tout en espérant qu’ils seront récompensés à leur juste valeur pour leurs ‘’prestations’’.

'Undressed' était-il le rendez-vous pour abêtir, à dessein, le "bon" téléspectateur ?

Y aurait-il une réelle remise en question quant au choix d’un programme ? On peut logiquement en douter, d’autant qu’il y a, via une course à l’#Audimat, une vraie guerre entre toutes les chaînes de télévision privées (de la TNT et du réseau généraliste), notamment dans la diffusion des émissions de télé réalité : c’est à celui qui diffusera l’émission la plus scandaleuse, la plus outrageante, que reviendra la victoire.

Publicité

Et les annonceurs, les partenaires, les mécènes de ces émissions, ont-ils un droit de regard ? On peut en douter, dès lors que, plus y a d’audience, plus il y a remontée de recettes publicitaires…

Lorsque l'on sait que beaucoup d’émissions de qualité sont diffusées très tard le soir, on est en droit de se demander si la médiocrité n’est pas au rendez-vous pour abêtir, à dessein, le "bon" téléspectateur (afin de lui faire oublier les graves problèmes qui existent dans notre pays...). Pourquoi, dans ces conditions, ne pas envisager la création d’une charte, non pas de moralité, mais de qualité réelle, qui serait signée entre les chaînes de télévisions, les producteurs-réalisateurs, les mécènes, les partenaires, les annonceurs publicitaires et le #CSA ? En effet, une télévision populaire de qualité, qui est là pour divertir, informer, éduquer…, est censée s’ouvrir sur le monde !

Il est à espérer que la qualité sera au rendez-vous ! Il en va de l’avenir de notre culture.

[1] Selon Télestar, « le 12 juillet 2017, le premier numéro de cette émission a attiré 289.000 téléspectateurs… Le 19 juillet 2017, l’audience du second numéro de cette émission a progressé, puisqu’elle avait attiré 401.000 téléspectateurs ».

Publicité